LogoLogo

Palmaro, Aurore. Measurement of discontinuous drug exposure in large healthcare databases

Palmaro, Aurore (2017). Measurement of discontinuous drug exposure in large healthcare databases.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8Mb

Résumé en francais

Le contexte international de la pharmacoépidémiologie, marqué par la mise en œuvre d'un nombre croissant d'études multi-sources, a fait émerger un certain nombre de questionnements autour de la gestion de données conflictuelles ou de l'impact des choix méthodologiques sur les résultats. Accroître la confiance dans ces études observationnelles et renforcer leur crédibilité face aux données issues des essais cliniques représente un enjeu majeur, qui dépend étroitement de la robustesse des conclusions produites. Dans ce domaine, la mesure de l'exposition médicamenteuse revêt donc une importance toute particulière, tant pour des études portant sur l'estimation d'un risque ou d'un critère d'efficacité, que lors de la description des modalités d'utilisation en vie réelle. L'exposition médicamenteuse reste un phénomène complexe qui se caractérise la plupart du temps par des cycles discontinus, marqués par des évolutions de doses et la présence de médicaments concomitants. Compte tenu des caractéristiques pharmacodynamiques et pharmacocinétiques propres à chaque médicament, cette mesure d'exposition revêt un caractère majeur. Cependant, la façon d'appréhender les cycles d'exposition au sein des bases de données-médico-administratives peut varier selon les études. Or, on connaît peu l'impact de ces méthodes de mesure sur les estimations de risque obtenues. De plus, elles sont parfois peu adaptées à la prise en compte d'expositions concomitantes multiples, d'où la nécessité de développer de nouvelles approches. Après avoir réalisé une revue des données sur le médicament contenues dans les bases de données de l'assurance maladie française, en insistant plus particulièrement sur les ruptures dans la disponibilité des données, des études de cas ont été menées afin d'explorer ces questions dans différents contextes. Dans un premier temps, un modèle générique a été employé comme prototype d'une exposition discontinue, celui de la population générale utilisatrice de benzodiazépines anxiolytiques et hypnotiques, médicaments très répandus. Cette étude explorant la mortalité associée aux benzodiazépines a également été utilisée pour évaluer l'impact des périodes d'exposition inobservables lors des hospitalisations. Dans un second temps, des travaux ont été menés dans le champ de l'onco-hématologie, en prenant comme modèle d'exposition complexe, à la fois discontinue et multiple, les protocoles de chimiothérapie du myélome multiple. Enfin, un dernier projet a étudié l'apport potentiel des méthodes de visualisation de données pour améliorer la description de l'exposition longitudinale au médicament et des situations de concomitance, et rendre plus pertinente leur modélisation. Ces travaux méthodologiques ont ainsi cherché à améliorer la validité et la robustesse de la mesure de l'exposition médicamenteuse dans des contextes d'expositions multiples et discontinues.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lapeyre-Mestre, Maryse
Despas, Fabien
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Epidémiologie et analyses en santé publique, UMR 1027
Mots-clés libres :Pharmacologie - Pharmacoépidémiologie - Exposition au médicament - Méthodes - Bases de données
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :27 Feb 2018 15:17