LogoLogo

Haidara, Mahamane. Contribution à l'étude de l'activité pharmacologique de Terminalia macroptera Guill.et Perr.(Combretaceae) dans le but de l'élaboration d'un médicament traditionnel amélioré au Mali (Afrique de l'Ouest)

Haidara, Mahamane (2018). Contribution à l'étude de l'activité pharmacologique de Terminalia macroptera Guill.et Perr.(Combretaceae) dans le but de l'élaboration d'un médicament traditionnel amélioré au Mali (Afrique de l'Ouest).

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
12Mb

Résumé en francais

En Afrique, la valorisation des pharmacopées traditionnelles constitue bien souvent un moyen d'orienter la recherche vers de nouveaux antipaludéens. Les plantes médicinales antipaludiques peuvent servir de base à la formulation de Médicaments Traditionnels Améliorés (MTA) ou être source de nouvelles molécules antiplasmodiales. Sur la base d'une recherche bibliographique exhaustive, 10 plantes médicinales largement utilisées au Mali dans le traitement du paludisme et des affections hépatiques (ictères) ont été sélectionnées par une approche d'ethnopharmacologie quantitative et évaluées in vitro sur Plasmodium falciparum FcB1, conduisant à la sélection de Terminalia macroptera (Feuilles et Racines). Terminalia macroptera est une espèce largement utilisée au Mali contre le paludisme, la fièvre, les affections hépatiques (ictères) et la plaie. Dans le contexte de mise sur le marché d'un MTA, une monographie botanique a été réalisée sur ces organes de plante afin de définir les normes pharmacopées de la poudre de feuilles et de racines permettant d'éviter les falsifications. Une étude toxicologique in vivo et une étude pharmacologique in vivo (activités antiplasmodiales, antipyrétiques, antalgiques, antiinflammatoires et hépatoprotectrice) ont été réalisées. L'extrait éthanolique des feuilles et des racines ont démontré des propriétés antiplasmodiales in vivo sur des modèles murins de paludisme simple et paludisme sévère des propriétés antipyrétiques, antalgiques, antiinflammatoires et hépatoprotectrices sur modèles murins d'hyperthermie, d'algie, d'inflammation et d'hépatotoxicité, respectivement. Un fractionnement bio-guidé, et une méthode de déréplication ont été réalisés sur les extraits actifs afin d'établir leur profil chimique. Ces résultats vont dans le sens de la validation de l'utilisation traditionnelle de Terminalia macroptera dans le traitement du paludisme et des affections hépatiques, et peuvent servir de base pour l'élaboration d'un médicament traditionnel amélioré au Mali.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Bourdy , Geneviève
Sanogo, Rokia
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Pharmacochimie et Pharmacologie pour le Développement (PHARMA-DEV), UMR 152 IRD-UT3
Mots-clés libres :Paludisme - Paludisme sévère - Hépatoprotection - Médecine traditionnelle - Terminalia macroptera - Plantes médicinales - Mali - Ethnopharmacologie - Médicament traditionnel amélioré - In vivo - Afrique de l'ouest
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :10 Oct 2018 09:52