LogoLogo

Yrondi, Antoine. Modifications structuro-fonctionnelles cérébrales chez des sujets dépressifs sévères avant et après traitement par électroconvulsivothérapie : étude exploratoire ECTIM

Yrondi, Antoine (2018). Modifications structuro-fonctionnelles cérébrales chez des sujets dépressifs sévères avant et après traitement par électroconvulsivothérapie : étude exploratoire ECTIM.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
12Mb

Résumé en francais

Introduction : L'électroconvulsivothérapie (ECT) est un traitement non pharmacologique du trouble dépressif résistant. Bien que son efficacité ait été démontrée dans cette indication, les mécanismes cérébraux qui sous-tendent ce processus restent très imprécis. Il n'existe actuellement pas de travail étudiant l'effet d'une ECT efficace au niveau des modifications structurofonctionnelles cérébrales. Il semble primordial de poursuivre l'étude des corrélats neuroanatomiques précoces et plus tardifs sous tendant les processus neurofonctionnels responsables de l'amélioration de la clinique. Méthodes : Il s'agit d'une étude mono centrique menée sur le CHU de Toulouse. Chez des patients présentant un trouble dépressif résistant, des évaluations cliniques et en IRM multimodale sont réalisées à 4 temps. La 1ère évaluation a lieu avant le début de la cure, la 2ème après une 1ère ECT, la 3ème après une 1ère ECT efficace et la 4ème après rémission.Résultats: Concernant le volume de l'hippocampe et de l'amygdale à la première visite n'était pas diffèrent du volume à la troisième visite (t(135) = .329, p = .94). Au contraire, il y avait une différence significatif entre le volume de deux structures entre la première et la quatrième visite (t(135) = -2.47, p = .039) et entre la troisième et la quatrième visite (t(135) = -3.51, p = .002). Concernant la diffusivité moyenne en tant que l'effet des visites tend vers la significativité pour la DM (F(2,136) = 2.67, p = .072). En IRM resting state, il existe une hypoconnectivité précoce entre (i) l'hippocampe Droit et le cortex Cingulaire antérieur dorsal (t = -6.20 ; pFDR : 0.0123) ; (ii) l'hippocampe Droit et le noyaux caudé gauche ( t = -7.69 ; pFDR : 0.0035) et (iii) le vermis cervelet et le precuneus (t = -5.93 p FDR : 0.0363). Il existe une hyperconnectivité entre V4 et V1 entre (i) le cortex orbito frontal médian droit et le gyrus occipital médian (t = 6.58 ; p FDR : 0.0146) et (ii) le gyrus frontal inférieur droit et le cortex fronto median gauche (t = 6.83 ; pFDR : 0.0104). Il existe une diminution significative des symptomes de depression entre la V4 et la V1 à l'échelle d'Hamilton (V4: 3,08 ET : 1,62 ; V1 : 23,17 ET : 3,21 ; p <0.001).Conclusion : Il semble exister des modifications structuro-fonctionnelle à l'issu de la cure d'ECT sans modifications structurelles et micro structurelles précoces.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Arbus, Christophe
Péran, Patrice
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Toulouse Neurolmaging Center ToNIC, UMR 1214
Mots-clés libres :ECT - Dépression - Trouble dépressif - Episode dépressif caractérisé - IRM - DTI - Resting state - Mémoire
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :06 Nov 2018 12:46