LogoLogo

Mazzucotelli, Anne. Activation du métabolisme énergétique par le co-activateur PGC-1Alpha et implication du récepteur nucléaire PPAR Alpha dans l'adipocyte blanc humain

Mazzucotelli, Anne (2007). Activation du métabolisme énergétique par le co-activateur PGC-1Alpha et implication du récepteur nucléaire PPAR Alpha dans l'adipocyte blanc humain.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

L'accumulation de tissu adipeux prédispose au développement d'un certain nombre de désordres métaboliques parmi lesquels l'insulino-résistance et le syndrome métabolique. Une des stratégies envisagées est de convertir les adipocytes blancs en adipocytes présentant un phénotype oxydatif similaire à celui des adipocytes bruns. L'activation de la béta-oxydation et de la thermogenèse permettrait d'augmenter la dépense énergétique tout en utilisant les acides gras libérés par la lipolyse. Récemment, l'équipe a montré que la sur-expression de PGC1alpha dans des cultures primaires d'adipocytes blancs humains différenciés augmente l'expression de la protéine découplante UCP1 ainsi qu'une augmentation de l'oxydation. Afin d'avoir une vision plus large des gènes régulés par PGC1alpha dans l'adipocyte humain des expériences des puces à ADN ont été réalisées. Nous avons démontré que la sur-expression de PGC1alpha dans l'adipocyte humain induit l'expression de nombreux gènes impliqués dans le métabolisme énergétique et ceci indépendamment du récepteur nucléaire PPARgamma. Parallèlement, une augmentation de l'expression du récepteur nucléaire PPARalpha a été observée. PGC1alpha et PPARalpha ont été montré comme impliqués dans la régulation du gène de la glycérol kinase. Ainsi, la sur-expression de PGC1alpha dans l'adipocyte blanc permet la mise en place d'un cycle futile induit par la glycérol kinase ainsi qu'une augmentation de l'oxydation des acides gras ce qui pourrait limiter le relargage des acides gras dans la circulation. Ce résultat révèle une implication possible de PPARalpha dans la régulation de l'expression génique au niveau des adipocytes humains sur exprimant PGC1alpha.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Langin, Dominique
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Médecine Moléculaire de Rangueil (I2MR), INSERM U858
Mots-clés libres :PGC-1alpha - PPARalpha - glycérol kinase - cycle futile - transcription - adipocyte blanc - adipocyte brun - adénovirus - oxydation - culture primaire - apeline
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :21 Nov 2007 18:15