LogoLogo

Weisser, Tillmann. Computing approximations and generalized solutions using moments and positive polynomials

Weisser, Tillmann (2018). Computing approximations and generalized solutions using moments and positive polynomials.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1362Kb

Résumé en francais

Le problème généralisé des moments (PGM) est un problème d'optimisation linéaire sur des espaces de mesures. Il permet de modéliser simplement un grand nombre d'applications. En toute généralité il est impossible à résoudre mais si ses données sont des polynômes et des ensembles semi-algébriques alors on peut définir une hiérarchie de relaxations semidéfinies (SDP) - la hiérarchie moments-sommes-de-carrés (moments-SOS) - qui permet en principe d'approcher la valeur optimale avec une précision arbitraire. Le travail contenu dans cette thèse adresse deux facettes concernants le PGM et la hiérarchie moments-SOS: Une première facette concerne l'évolution des relaxations SDP pour le PGM. Le degré des poids SOS dans la hiérarchie moments-SOS augmente avec l'ordre de relaxation. Lorsque le nombre de variables n'est pas modeste, on obtient rapidement des programmes SDP de taille trop grande pour les logiciels de programmation SDP actuels, sauf si l'on peut utiliser des symétries ou une parcimonie structurée souvent présente dans beaucoup d'applications de grande taille. On présente donc un nouveau certificat de positivité sur un compact semi-algébrique qui (i) exploite la parcimonie présente dans sa description, et (ii) dont les polynômes SOS ont un degré borné à l'avance. Grâce à ce nouveau certificat on peut définir une nouvelle hiérarchie de relaxations SDP pour le PGM qui exploite la parcimonie et évite l'explosion de la taille des matrices semidéfinies positives liée au degré des poids SOS dans la hiérarchie standard. Une deuxième facette concerne (i) la modélisation de nouvelles applications comme une instance particulière du PGM, et (ii) l'application de la méthodologie moments-SOS pour leur résolution. En particulier on propose des approximations déterministes de contraintes probabilistes, un problème difficile car le domaine des solutions admissibles associées est souvent non-convexe et même parfois non connecté. Dans notre approche moments-SOS le domaine admissible est remplacé par un ensemble plus petit qui est le sous-niveau d'un polynôme dont le vecteur des coefficients est une solution optimale d'un certain SDP. La qualité de l'approximation (interne) croît avec le degré du polynôme et la taille du SDP. On illustre cette approche dans le problème du calcul du flux de puissance optimal dans les réseaux d'énergie, une application stratégique où la prise en compte des contraintes probabilistes devient de plus en plus cruciale (e.g., pour modéliser l'incertitude liée á l'énergie éolienne et solaire). En outre on propose une extension des cette procedure qui est robuste à l'incertitude sur la distribution sous-jacente. Des garanties de convergence sont fournies. Une deuxième contribution concerne l'application de la méthodologie moments-SOS pour l'approximation de solutions généralisés en commande optimale. Elle permet de capturer le comportement limite d'une suite minimisante de commandes et de la suite de trajectoires associée. On peut traiter ainsi le cas de phénomènes simultanés de concentrations de la commande et de discontinuités de la trajectoire. Une troisième contribution concerne le calcul de solutions mesures pour les lois de conservation hyperboliques scalaires dont l'exemple typique est l'équation de Burgers. Cette classe d'EDP non linéaire peut avoir des solutions discontinues difficiles à approximer numériquement avec précision. Sous certaines hypothèses, la solution mesurepeut être identifiée avec la solution classique (faible) à la loi de conservation. Notre approche moment-SOS fournit alors une méthode alternative pour approcher des solutions qui contrairement aux méthodes existantes évite une discrétisation du domaine.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lasserre, Jean Bernard
Henrion, Didier
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (LAAS) - CNRS
Mots-clés libres :Moments - Polynômes positifs - Parcimonie - Contraintes probabilistes - Solutions mesures - Relaxations semidéfinies
Sujets :Mathématiques
Déposé le :12 Dec 2018 16:30