LogoLogo

Dos Santos, Cédric. Activation anormale de la tyrosine kinase Lyn et de la voie PI3K/Akt dans les Leucémies Aiguës Myéloïdes (LAM) et ciblage pharmacologique

Dos Santos, Cédric (2008) Activation anormale de la tyrosine kinase Lyn et de la voie PI3K/Akt dans les Leucémies Aiguës Myéloïdes (LAM) et ciblage pharmacologique.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
9Mb

Résumé en francais

Les Leucémies Aigües Myéloides (LAM) représentent un groupe hétérogène d'hémopathies clonales caractérisées par un blocage de la différenciation du à des remaniements des facteurs de transcription, et par une prolifération incontrôlée de cellules leucémiques secondaires à l'activation abérrante de protéines clés de transmission des signaux. La voie de signalisation mTOR/S6K/4E-BP1, qui contrôle la traduction protéique, la prolifération, la croissance et l'apoptose, est activée constitutivement dans environ 70% des échantillons primaires de LAM. L'objectif de ce travail a été d'une part de caractériser les mécanismes moléculaires susceptibles de contribuer à l'activation aberrante de ce relais de signalisation et d'autre part d'étudier l'implication des tyrosines kinases dans les LAM. En comparaison des progéniteurs hématopoïétiques normaux de phénotype CD34+, nous avons démontré que les kinases de la famille Src (SFKs), particulièrement Lyn, sont constitutivement activées dans tous les échantillons primaires de LAM, y compris dans la fraction minoritaire CD34+ CD38- CD123+ enrichie en cellules souches leucémiques. L'utilisation d'un inhibiteur pharmacologique et d'un siRNA dirigé spécifiquement contre Lyn dans des cellules primaires de LAM a permis de démontrer que Lyn joue un rôle critique dans la physiopathologie des LAM, et régule notamment l'activité de la voie mTOR/S6K/4E-BP1. Ces travaux placent donc Lyn comme nouvelle cible thérapeutique potentielle dans le traitement des LAM. Nous avons également étudié l'implication possible de certaines voies de survie pouvant être à l'origine de l'activation de mTOR dans les cellules leucémiques, notamment la voie PI3K/Akt comme cela est bien documenté dans les tumeurs solides. A la différence des progéniteurs normaux, cette voie est anormalement activée dans les LAM comme l'attestent le taux anormalement élevé des produits de la PI3K ainsi que le statut de phosphorylation de la kinase Akt sur la thréonine 308 (Thr 308) et sur la sérine 473 (Ser 473). Toutefois, le niveau de phosphorylation sur ces deux sites est variable selon les échantillons, et nous avons pu mettre en évidence que l'intensité de phosphorylation de la Thr 308 est significativement corrélée à un pronostic péjoratif associé aux LAM présentant un caryotype complexe à haut risque cytogénétique. D'un point de vue moléculaire, le fort niveau de p-Thr 308 chez ces patients n'est pas du à des mutations du domaine PH d'Akt ni à un défaut d'expression/ phosphorylation du régulateur négatif PTEN, mais est corrélé à une diminution de l'activité phosphatase de PP2A. L'utilisation d'un nouvel inhibiteur allostérique d'Akt, Akti-1/2, affecte la prolifération, le pouvoir clonogène et induit l'apoptose chez les patients de haut risque cytogénétique, suggérant qu'Akt représente une cible pharmacologique d'intérêt dans ce sous-groupe de LAM. Nous avons également évalué l'intérêt du Dasatinib, inhibiteur de Bcr-Abl, mais aussi les SFKs et c-Kit, dans les LAM à CBF (Core Binding Factor). Les LAM à CBF représentent un modèle de leucémogénèse en deux étapes avec un remaniement des facteurs transcriptionnels et une fréquence élevée de mutations du récepteur c-Kit associées à un mauvais pronostic. Nos résultats démontrent que le Dasatinib inhibe très efficacement le profil élevé de tyrosine phosphorylation dans les cellules primaires comme dans la lignée Kasumi-1 représentative des LAM à CBF. De plus, ce composé bloque à faible dose la prolifération, la signalisation dépendante de c-Kit et le pouvoir clonogène des cellules Kasumi-1 à des doses où il inhibe c-Kit sans affecter les SFKs. Enfin, le Dasatinib lève la résistance des cellules Kasumi-1 à l'apoptose induite par la DNR lorsqu'elles sont mises en adhésion sur matrice de Fibronectine. L'ensemble de ces résultats caractérise le rôle essentiel de Lyn dans la biologie des LAM et ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques via le ciblage pharmacologique de Lyn, de la voie Akt dans les LAM à cytogénétique complexe et de c-Kit dans les LAM à CBF.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Payrastre, Bernard
Récher, Christian
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), INSERM U563
Mots-clés libres :Leucémies Aiguës Myéloïdes - Cellules Souches Leucémiques - Leucémogenèse - Lyn - mTOR - PI3K/Akt - c-Kit - Dasatinib
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :02 Jun 2009 15:30