LogoLogo

Laffon de Mazières, Clarisse. Comment améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées vivant en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ?

Laffon de Mazières, Clarisse (2018). Comment améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées vivant en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ?

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences deToulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
11Mb

Résumé en francais

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées vivant en EHPAD est un impératif. L'influence des caractéristiques organisationnelles des EHPAD sur la qualité de la prise en charge des résidents est mal connue. Nos travaux de recherche ont porté sur trois objectifs : 1) Rechercher les facteurs organisationnels en EHPAD qui ont un impact sur les prescriptions potentiellement inappropriées de neuroleptiques, ces médicaments faisant l'objet d'une attention particulière chez les personnes âgées en EHPAD ; 2) Déterminer la valeur ajoutée de l'intervention d'un gériatre au sein d'EHPAD pendant 18 mois par rapport à la restitution simple d'un audit qualité, sur les prescriptions potentiellement inappropriées de neuroleptiques ; 3) Proposer des actions concrètes d'amélioration de la prise en charge globale des résidents d'EHPAD concernant notamment les transferts inappropriées des résidents d'EHPAD vers les urgences, et la prévention du déclin fonctionnel des résidents. Pour répondre aux deux premiers objectifs, nous avons utilisé les données de l'étude IQUARE (Impact d'une démarche QUAlité sur l'évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents en EHPAD) un essai multicentrique comparatif ayant pour objectif d'évaluer l'impact d'une intervention globale d'éducation gériatrique pour le personnel d'EHPAD sur des indicateurs de qualité. Pour le troisième objectif, nous proposons d'une part la structuration d'un hôpital de jour ayant pour vocation de ne recevoir que des résidents d'EHPAD avec la possibilité de les prendre en charge dans des délais courts afin de limiter les transferts inappropriés des résidents d'EHPAD vers les urgences. D'autre part, nous avons participé à une task force d'experts composée de médecins gériatres cliniciens et chercheurs dont l'objectif était de proposer des actions de prévention du déclin fonctionnel des résidents d'EHPAD. Sur les 6275 résidents inclus dans IQUARE, 1532 (24.4%) avaient au moins une prescription de neuroleptique parmi lesquels 1019 (66.5%) étaient potentiellement inappropriées. Nous avons montré que les résidents d'EHPAD dans lesquels intervenait un nombre important de médecins généralistes différents (plus de 30 pour 100 lits), étaient plus à risque de recevoir une prescription inappropriée de neuroleptiques que ceux vivant dans des EHPAD avec moins de 10 médecins généralistes pour 100 lits. Dans cette même étude IQUARE, nous n'avons pas mis en évidence d'effet positif de l'intervention d'un gériatre au sein d'EHPAD pendant 18 mois par rapport à la restitution simple d'un audit qualité, sur la réduction des prescriptions inappropriées de neuroleptiques 18 mois plus tard. Ceci peut s'expliquer par la diminution importante (20%) et significative de cette prescription inappropriée, que les EHPAD aient eu un simple audit sur leurs pratiques ou qu'ils aient bénéficié de l'intervention gériatrique. Au cours de ce travail de thèse, nous avons ouvert un hôpital de jour réactif dédié aux résidents d'EHPAD, structure qui pourrait être une des solutions à proposer aux équipes soignantes des EHPAD pour lutter contre les transferts inappropriées aux urgences. Améliorer la qualité de la prise en charge en EHPAD nécessite aussi de prévenir ou ralentir le déclin fonctionnel des résidents. Une task force d'experts a souligné la nécessité d'inclure des programmes d'exercices physiques et de mettre en place des interventions multidomaines pour retarder la dépendance. En conclusion, notre thèse a permis d'identifier des facteurs pouvant favoriser des prises en charge inappropriées et suggère des axes d'amélioration simples de la qualité des soins.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lapeyre-Mestre, Maryse
Rolland, Yves
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire d'Epidémiologie et analyses en santé publique : risques, maladies chroniques et handicaps (LEASP), UMR 1027
Mots-clés libres :EHPAD - Personnes âgées - Qualité de prise en charge - Prescriptions inappropriées - Hospitalisations inappropriées - Déclin fonctionnel
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :22 Jan 2019 10:03