LogoLogo

Chan, Bunyeth. Dynamique spatiale et temporelle des espèces et de communauté de poissons dans le système d'inondation pulsé de Tonle Sap

Chan, Bunyeth (2018). Dynamique spatiale et temporelle des espèces et de communauté de poissons dans le système d'inondation pulsé de Tonle Sap.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Le lac Tonle Sap (TSL) est l'un des plus grands lacs du monde et est connu comme un hot-spot de la biodiversité en Asie du Sud-Est. En raison de la grande diversité ainsi que de la productivité élevée de poissons, le lac contribue à un apport important en protéines pour la population cambodgienne. Cette étude vise principalement à étudier (1) la dynamique spatiale et temporelle de la composition des communautés de poissons, (2) les effets des facteurs environnementaux sur la distribution des espèces et (3) l'effet de l'abolition des lots de pêche sur la biomasse, les communautés de poissions et le structure des poissons. En utilisant des méthodes statistiques multivariées sur les données de poissons et de variables environnementales, je suis en mesure de mettre en évidence les principales conclusions suivantes: * Les communautés de poissons du TSL étaient composées de deux assemblages de poissons: l'assemblage du nord, principalement caractérisé par des poissons noirs, et l'assemblage du sud, principalement lié aux poissons blancs, gris et estuariens. Les assemblages de poissons de la période 1994-1995 étaient représentés par l'abondance de tous les groupes fonctionnels, c'est-à-dire les poissons noirs, blancs et gris, et pour la période de 1996 à 1999, les assemblages étaient liés aux poissons blancs et gris. * Les distributions des abondances espèces de poissons n'étaient pas homogènes dans le TSL. De plus, les aires de distributions des espèces étaient différentes et étaient régies par des combinaisons distinctes de caractéristiques de l'habitat et de facteurs climatiques. * H. lobatus et H. siamensis peuvent coexister ensemble, mais la synchronisation et la migration de H. lobatus conduisent toujours à celles de H. siamensis. Ces résultats suggèrent que la population de H. lobatus est plus sensible aux variations d'impulsion de flux que celles de H. siamensis. Ceci indique que les variations des impulsions d'écoulement sont les principaux déterminants responsables de la dynamique temporelle de chaque espèce. * La réforme de la politique de la pêche menée par le gouvernement entre 2000 et 2012 pour remplacer les lots de pêches commerciales par une pêche plus raisonnable a bénéficié aux espèces de petite taille avec une migration à courte distance, un niveau trophique bas, et préfèrant l'habitat de surface dans la colonne d'eau. En revanche, elle a affecté négativement les espèces de grande taille avec une migration à longue distance, un niveau trophique élevé et benthopelagique. Les résultats de cette étude fournissent des connaissances utiles qui pourraient être utilisées pour soutenir des actions de gestion et de conservation. Par exemple, en raison du déclin temporel des grandes espèces et de la biomasse totale du lac, nous recommandons une récolte équilibrée des espèces car cela pourrait réduire les effets de pêche sur les composantes de l'écosystème. Ainsi, le renforcement du droit de la pêche doit être fortement pris en considération pour éliminer les activités de pêche illégales dans le lac Tonle Sap afin de soutenir les ressources de pêche. De plus, il faudrait envisager des mesures de conservation axées sur les zones qui soutiennent constamment des niveaux élevés de biomasse de poissons. Les résultats suggèrent également de considérer les exigences environnementales de chaque espèce pour gérer efficacement les ressources halieutiques. En outre, la période de présence de certaines espèces clés devrait être prise en compte dans le cadre d'une règlementation ou d'une politique pour mieux gérer et conserver les espèces. La saisonnalité et la prévisibilité des inondations du Mékong devraient être maintenues pour soutenir la dynamique naturelle des espèces de poissons.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lek, Sovan
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Pêche à grande échelle - Réforme de la politique de pêche - Composition des communautés de poissons - Structure des communautés - Impulsion d'inondation - Distribution spatiale - Préférence d'habitat - Synchronisation des poissons
Sujets :Sciences de l'environnement
Déposé le :14 Mar 2019 09:58