LogoLogo

Durango, Juan. Impacts environnementaux de l'exploitation pétrolière en Amazonie équatorienne : de l'étude spatiale de la vulnérabilité à l'évaluation du risque

Durango, Juan (2019). Impacts environnementaux de l'exploitation pétrolière en Amazonie équatorienne : de l'étude spatiale de la vulnérabilité à l'évaluation du risque.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

L'Équateur est le 5ème producteur de pétrole d'Amérique latine. La plupart des réserves se trouvent sous le nord-est de l'Amazonie équatorienne (NEA), représentant 15% de l'ensemble du pays, mais englobant une grande diversité biologique et culturelle. La production de pétrole et de gaz génère des déchets toxiques susceptibles de polluer l'environnement. La méthodologie a été définie pour évaluer les aléas et la vulnérabilité environnementale en tant que composantes indépendantes du risque, en utilisant des méthodes indicielles et des outils de hiérarchisation. Ensuite, ils ont été combinés à l'aide de méthodes de superposition spatiale. La qualité des données publiques utilisées dans cette étude a constitué une difficulté. Dans ce contexte, le premier objectif était de déterminer les volumes d'hydrocarbures déversés accidentellement dans des blocs pétroliers bien documentés. Ensuite, des volumes de déversements estimés ont été attribués aux blocs mal documentés pour obtenir une carte homogène. Le deuxième objectif consistait à cartographier les principales émissions atmosphériques associées aux torchères, c'est-à-dire les gaz à effet de serre (CO2, CH4) et les particules de noir de carbone (BC). Le troisième objectif était d'évaluer la vulnérabilité potentielle du patrimoine naturel à l'échelle régionale à l'aide de proxys tels que le statut de protection et l'occupation des sols. Le quatrième objectif consistait à illustrer l'approche proposée pour l'évaluation des risques en évaluant le potentiel de contamination des eaux souterraines à partir des fosses de stockage de résidus d'hydrocarbures. Les principaux résultats indiquent 10 000,2 t (909,1 t.an-1 ; SD = 1219,5) de pétrole déversé accidentellement dans la NEA durant la période 2001-2011, selon les événements enregistrés. Cependant, une augmentation de 54.8% a été constatée lors de l'extrapolation des taux de déversement des blocs pétroliers bien documentés aux blocs mal documentés. La précision des prévisions spatialisées a été de 32 à 97%. Les gaz brûlés au cours de la période 2003-2012 se sont élevés à 7,6 Gm3 (760 Mm3.an-1), ce qui correspond à des valeurs allant de 3,7 à 4,5 kt.an-1 BC. Les hydrocarbures dans les fosses de stockage ont été estimés à 49 436,4 t. Plusieurs cartes résultent de cette thèse. Les émissions spatialisées indiquent que les déversements et les émissions des torchères sont plus fréquents dans les agglomérations de Joya de los Sachas, Dayuma et Shushufindi. Les cartes de vulnérabilité du patrimoine naturel indiquent que 42% de la surface du territoire est hautement vulnérable, à l'est de la zone d'étude. La vulnérabilité des eaux souterraines est faible à moyenne dans la plupart des zones. En outre, l'exemple envisagé pour l'évaluation des risques liés aux eaux souterraines et aux fosses non étanchéifiées indique que les impacts potentiels les plus importants sont localisés au niveau des agglomérations de Nueva Loja, Tarapoa et Shushufindi. La qualité des données publiques disponibles a été jugée acceptable. En comparant nos estimations des émissions atmosphériques avec d'autres estimations indépendantes, une différence de 2,5 fois au maximum a été trouvée. La précision de la répartition spatiale des déversements accidentels a révélé une méthodologie prometteuse pour améliorer la cartographie des aléas. L'évaluation de la vulnérabilité a montré que les composantes du patrimoine naturel permettent de construire des indices de vulnérabilité à l'échelle régionale, l'occupation des sols étant significativement corrélée à la richesse spécifique et les aires protégées étant conservées efficacement sur le long terme, véhiculant ainsi une information sur l'intégrité écologique. En conclusion, les estimations et les cartes obtenues peuvent s'avérer utiles pour la surveillance de la sécurité et la sûreté des installations, la responsabilisation des institutions publiques et l'aménagement du territoire afin de réduire les risques futurs.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Elger, Arnaud
Saqalli, Mehdi
Ecole doctorale:Sciences de l'Univers, de l'environnement et de l'espace (SDU2E)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement (EcoLab), UMR 5245
Mots-clés libres :Inventaire des émissions - Activités pétrolières - Amazonie - Analyse spatialisée - Hotspots de pollution - Analyse du risque - Divulgation et qualité des données
Sujets :Sciences de l'environnement
Déposé le :17 Apr 2019 14:47