LogoLogo

Mora Ramirez, Erick. Radiopharmaceutical dosimetry in targeted radionuclide therapy

Mora Ramirez, Erick (2019). Radiopharmaceutical dosimetry in targeted radionuclide therapy.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

La médecine nucléaire est une spécialité médicale dont l'une des applications est l'étude de la physiologie des organes et du métabolisme de divers types de tumeurs. Les produits pharmaceutiques liés à un isotope radioactif (médicament radio-pharmaceutique, MRP) sont étudiés en préclinique avant d'être utilisés chez l'homme. Les rongeurs sont généralement utilisés pour étudier la bio-cinétique du traceur dans un groupe d'organes prédéfinis. L'extrapolation des résultats de ces études de l'animal à l'homme permet d'avoir une estimation du comportement des MRP et de l'irradiation délivrée en clinique. Trois nouveaux MRP ont été mis au point, l'un en France (CHU-Hôpital Purpan) et deux en Uruguay (CUDIM). Deux visent à étudier le cerveau et un vise à diagnostiquer le cancer de la prostate. Dans ce travail, l'extrapolation des résultats précliniques est présentée, les doses absorbées et efficaces sont estimées en utilisant les logiciels OLINDA/EXM V1.0, V2.0 et IDAC2.1. Les différences entre les résultats de chaque programme sont discutées. Au niveau clinique, les protocoles dosimétriques incluent la détermination du facteur d'étalonnage, la segmentation, le recalage, l'ajustement des courbes et le calcul de la dose absorbée. Dans ce travail, l'étalonnage développé pour un SPECT/CT est présenté en utilisant différentes sources d'étalonnage et différentes géométries. L'influence de la méthode de reconstruction sur la détermination du facteur d'étalonnage et les courbes du facteur de récupération sont présentées. Par ailleurs, quatre logiciels commerciaux sont comparés sur la base des informations cliniques de deux patients atteints de tumeurs gastro-entéro- pancréatiques d'origine neuroendocrine et traitées au 177Lu-DOTATATE. Deux cycles de traitement pour chaque patient ont été utilisés afin d'estimer les temps de résidence des reins, du foie, de la rate, de la moelle osseuse et du corps entier. Le calcul des doses absorbées a été initialement réalisé à l'aide de OLINDA/EXM V1.0 & V2.0, en ajustant la masse de chaque organe/tissu. Dans le cas de la moelle osseuse, une nouvelle méthodologie est présentée pour estimer la dose absorbée sans qu'il soit nécessaire de procéder à des mesures de corps entier. Il est possible de constater que le recalage des images a un impact sur la détermination de la dose absorbée. Les résultats sont donc calculés en employant d'un outil permettant de recaler indépendamment chaque organe et non pas toute l'image du champ de vue. Différents algorithmes de calcul ont été utilisés pour déterminer la dose absorbée délivrée aux patients, par exemple le modèle de sphère d'OLINDA/EXM V2.0, les méthodes de convolution et le dépôt d'énergie local de PLANET®Onco Dose de Dosisoft. Les résultats trouvés avec les différents outils sont comparés et discutés.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Bardiès, Manuel
Ecole doctorale:Génie électrique, électronique, télécommunications (GEET)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Dosimétrie - Radiothérapie interne vectorisée - Médecine nucléaire
Sujets :Physique
Déposé le :10 Jul 2019 14:10