LogoLogo

Jeanson, Yannick. Métabolisme redox et plasticité tissulaire des tissus adipeux

Jeanson, Yannick (2015). Métabolisme redox et plasticité tissulaire des tissus adipeux.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse.) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
15Mb

Résumé en francais

Une littérature très dynamique montre l'existence de profils métaboliques et redox spécifiques associés à des états d'immaturité, de différenciation ou d'activation cellulaire. Par ailleurs, certains produits dérivés du métabolisme, en déclenchant des voies de signalisation particulières, affectent le devenir cellulaire. Alors que le développement du tissu adipeux blanc est fortement dépendant du contexte métabolique, peu d'études se sont intéressées au rôle du métabolisme et plus particulièrement des métabolites sur les phénomènes de plasticité cellulaire très caractéristiques de ce tissu dont le brunissement. En effet, à côté des adipocytes blancs, des adipocytes dénommés "beige" exprimant la protéine découplante UCPl et distincts des adipocytes bruns dit classiques apparaissent dans le tissu adipeux blanc dans des conditions thermogéniques par exemple (brunissement). L'existence de plusieurs populations de précurseurs spécifiques des différents types d'adipocytes ainsi que le phénomène de transdifférenciation sont des mécanismes proposés comme étant à l'origine du phénomène de brunissement. L'objectif de nos travaux a été de déterminer i) s'il existait une hétérogénéité métabolique et fonctionnelle au sein des précurseurs adipocytaires et ii) l'impact de l'environnement métabolique sur le processus de brunissement. D'une part, nous avons mis en évidence que le marqueur de surface CD38, dont l'activité enzymatique est liée au métabolisme redox cellulaire par sa consommation de NAD+, constitue un marqueur d'engagement adipocytaire vers les voies adipogéniques blanche et beige. D'autre part, nous avons montré que le lactate, un important métabolite intermédiaire, induit le brunissement des adipocytes blancs et une forte augmentation de l'expression d'UCPI et ce par un mécanisme redox­ dépendant. Une seconde voie mettant en jeu le facteur FGF21 amplifie l'induction du browning induit par le lactate. De plus, grâce à différentes approches de perte et de gain de fonction in vivo, nous avons démontré que les adipocytes de type brun, dont le développement est fortement favorisé par le lactate, sont aussi de forts consommateurs de ce métabolite potentiellement toxique à fortes doses. Nos travaux attribuent donc une nouvelle fonction aux adipocytes de type brun. Outre leur fonction dans la régulation thermogénique, ne pourrions-nous pas en effet leur attribuer également une nouvelle fonction de défense face à un stress métabolique ?

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Carrière-Pazat, Audrey
Casteilla, Louis
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :STROMALab, UMR 5273
Mots-clés libres :Métabolisme - Redox - Tissus adipeux - UCP1 - Adipocyte brun - Browning - Lactate
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :04 Oct 2019 16:45