LogoLogo

Lemirre, Baptiste. Origine et développement de la thermicité dans les Pyrénées varisques

Lemirre, Baptiste (2018). Origine et développement de la thermicité dans les Pyrénées varisques.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
10Mb

Résumé en francais

Le cycle varisque est caractérisé par une phase tardi-orogénique de haute température (HT) généralisée dans l'ensemble de la chaîne. Cependant, la nature et la contribution des sources de chaleur potentielles à l'origine de l'anomalie thermique tardi-varisque sont encore débattues. Une évaluation précise (i) de l'évolution spatio-temporelle de l'état thermique de la croûte, (ii) de la chronologie entre le métamorphisme, la production et le transfert de magmas dans la croûte et (iii) de la relation entre l'évolution tectonique tardi-orogénique et l'épisode de HT est donc nécessaire. Le segment pyrénéen est classiquement interprété comme un avant-pays chaud au cours de l'orogenèse varisque. Les Pyrénées sont caractérisées par un épaississement crustal modéré et un épisode métamorphique de haute température - basse pression (HT-BP) associé à du magmatisme tardi-orogénique abondant et une déformation en transpression à l'échelle de la croûte. Ils constituent donc une cible de choix pour l'étude de l'épisode de HT tardi-varisque. Des estimations des conditions pression-température ont été obtenues par modélisation thermodynamique sur 4 massifs de la zone nord-pyrénéenne (massifs du Saint Barthélémy, de Bessède de Sault, du Castillon et d'Ursuya). Les résultats montrent un géotherme en deux parties au paroxysme de l'épisode de HT avec de forts gradients atteignant 80 °C/km dans la partie supérieure et des conditions isothermes dans la croûte moyenne avec des températures de l'ordre de 800 °C. Les données de géochronologie U-Pb sur zircon et monazite dans les roches métamorphiques mettent en évidence que la croûte moyenne, affectée par une déformation extensive, reste chaude et partiellement fondue pendant une 20aine de millions d'années de ca. 300 Ma à ca. 280 Ma. Une coupe nord-sud dans les Pyrénées Centrales, couplée à de la spectroscopie Raman sur matière carbonée permet de quantifier l'évolution de la température dans la couverture déformée en transpression hors de dômes tecto-métamorphiques. Les résultats indiquent que la croûte supérieure est aussi affectée par le métamorphisme régional avec des températures supérieures à 500 °C dans les sédiments paléozoïques. Les études géochimiques et géochronologiques (U-Pb sur zircon) dans les massifs du Chiroulet-Lesponne et de l'Aston soulignent une origine à la fois mantellique et crustale des magmas et montrent que le magmatisme est contemporain du métamorphisme, avec des âges compris entre ca. 305 Ma à ca. 290 Ma. Les données de modélisation numérique confirment la source mantellique de la chaleur avec un transfert de chaleur jusqu'à la croûte supérieure par la migration des magmas produits par la fusion partielle de la croûte inférieure à moyenne.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Saint Blanquat, Michel de
Duchene, Stéphanie
Ecole doctorale:Sciences de l'Univers, de l'environnement et de l'espace (SDU2E)
laboratoire/Unité de recherche :Géosciences Environnement Toulouse (GET), UMR 5563
Mots-clés libres :Magmatisme - Métamorphisme - Pyrénées - Varisque - Datation - Haute température
Sujets :Sciences de la terre
Déposé le :10 Oct 2019 14:04