LogoLogo

Bardot, Sandra. Conception et évaluation de techniques d'interaction non-visuelle basées sur un dispositif personnel : application à l'exploration de cartes numériques par des personnes avec déficience visuelle

Bardot, Sandra (2019). Conception et évaluation de techniques d'interaction non-visuelle basées sur un dispositif personnel : application à l'exploration de cartes numériques par des personnes avec déficience visuelle.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6Mb

Résumé en francais

Pour les personnes déficientes visuelles, les documents en relief sont importants pour l'accès à la connaissance. Afin de répondre aux spécificités de la perception haptique, il est nécessaire de simplifier la quantité d'information disponible au sein d'un document en relief. Ce processus s'appelle l'adaptation du contenu et repose sur l'intervention d'un spécialiste qui sait concevoir un contenu adapté à l'exploration tactile et à la compétence des utilisateurs. Comme la modification est impossible, celui-ci doit être refait à chaque changement. Ainsi, la possibilité d'utiliser et d'explorer un contenu numérique plutôt que physique représente une alternative intéressante. Un grand nombre de données numériques en accès libre est disponible, et l'adaptation des données peut être réalisée grâce à des algorithmes prévus à cet effet. Cependant, les documents numériques sont par essence visuels, et par conséquent inaccessibles aux personnes déficientes visuelles en l'état. L'état de l'art concernant l'exploration haptique de données numériques fait apparaitre un ensemble de solutions reposant sur un artefact (comme une souris à retour de force). Cette approche présente de nombreuses limitations, notamment le fait de parcourir le document avec un seul point de contact. Une approche plus fonctionnelle consiste à laisser l'utilisateur explorer un graphique numérique avec ses mains : chaque doigt peut alors être considéré comme un curseur. Les feedback sonore et vibratoire sont déclenchés en fonction de la position du doigt sur le document numérique. Cependant, il est nécessaire de connaitre les éléments importants d'un graphique (c'est-à-dire les éléments qui déclencheront des feedbacks), ainsi que le rôle de chacun des doigts au cours de l'exploration. La problématique de cette thèse porte sur l'exploration des données spatiales numériques en reposant sur des interactions haptiques. L'objectif est double : 1) comprendre comment les personnes déficientes visuelles explorent les graphiques en relief ; et 2) proposer des techniques d'interaction haptique, basées sur des dispositifs personnels et transportables, qui permettent aux utilisateurs déficients visuels d'explorer des graphiques numériques dans différents contextes (à la maison ou à l'école par exemple). Pour répondre au premier point, nous avons réalisé deux études portant sur les stratégies d'exploration des documents en relief, en fonction du niveau d'expertise des utilisateurs. Nous avons montré que les stratégies utilisées dépendent de l'expertise mais aussi du type de document exploré. Pour répondre au deuxième point, nous avons proposé de nouvelles techniques d'interaction reposant sur l'utilisation d'une montre connectée qui permet des feedbacks localisés. Nous avons mené deux études expérimentales concernant la conception et l'évaluation de techniques d'interaction haptiques basées sur la montre. La première étude portait sur la comparaison de l'exploration de graphiques physiques (en relief) à celle de graphiques numériques virtuels. Les résultats montrent que deux de nos techniques d'interaction permettent une exploration de graphiques numériques plus rapide que l'exploration de graphiques en relief. Notre deuxième étude visait à développer et évaluer des techniques d'interaction permettant l'utilisation des deux mains lors de l'exploration de contenus numériques. Les résultats montrent que les stratégies bimanuelles reposant sur un feedback bilatéral localisé améliorent les performances d'exploration de graphiques numériques. Les résultats de ces études mettent en avant les avantages d'une interaction haptique bimanuelle. Combinées à un dispositif de localisation et de suivi des mains, les techniques d'interaction développées sur une montre connectée pourraient permettre aux utilisateurs d'interagir avec des contenus numériques dans de nombreuses situations de la vie quotidienne.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Jouffrais, Christophe
Serrano, Marcos
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), UMR 5505
Mots-clés libres :Interaction homme-machine - Déficience visuelle - Exploration de cartes - Montre connectée
Sujets :Informatique
Déposé le :22 Nov 2019 14:18