LogoLogo

Despouy, Elodie. Validation d'une nouvelle électrode hybride intracérébrale comportant des tétrodes dans l'épilepsie pharmaco-résistante

Despouy, Elodie (2019). Validation d'une nouvelle électrode hybride intracérébrale comportant des tétrodes dans l'épilepsie pharmaco-résistante.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
11Mb

Résumé en francais

Cette thèse CIFRE en collaboration avec la société DIXI medical, le centre hospitalier de Toulouse et le Centre de recherche Cerveau et Cognition de Toulouse, a pour but de valider l'utilisation d'une nouvelle électrode hybride intracérébrale, à destination des patients épileptiques pharmaco-résistants. Ces électrodes sont utilisées dans le cadre de la stéréo-électroencéphalographie, une méthode permettant d'identifier la zone cérébrale à l'origine de l'épilepsie (zone épileptogène). En effet, la seule possibilité pour les patients pharmaco-résistants d'être libérés de leurs crises est d'arriver à identifier et à réséquer la zone épileptogène. Ces dernières années, la recherche sur l'épilepsie s'est focalisée sur des oscillations à très haute fréquence (les fast-ripples, 200-600 Hz), apparaissant comme étant de bons biomarqueurs de la zone épileptogène. La résection des zones où sont retrouvés ces fast-ripples empêche la resurvenue des crises chez un grand nombre de patients épileptiques. Bien que les fast-ripples puissent être détectés à l'aide de macroélectrodes clinique (diamètre de 800 à 1300 microns), leur identification est largement facilitée à l'aide de microélectrodes (diamètre de 20 microns). Au CHU de Toulouse, les macroélectrodes clinique ont un diamètre de 800 microns. Or, Les électrodes hybrides (comprenant des macro et des microélectrodes) disponibles sur le marché ont un diamètre de 1300 µm. Une collaboration a alors débuté avec DIXI medical dans le but de créer une nouvelle électrode hybride avec un diamètre similaire à celui d'une macroélectrode clinique. La nouvelle électrode hybride comporte également d'autres avantages : (1) les microélectrodes sont organisées, pour la première fois chez l'homme, en tétrode (4 microfilaments collés ensemble), ce qui facilite l'identification de l'activité de neurones unitaires ; (2) les microélectrodes peuvent être étendues jusqu'à 2mm une fois que la macroélectrode a été implantée, ce qui permet de chercher des neurones à différentes distances ; (3) les microélectrodes sont situées entre les macrocontacts, ce qui permet de réaliser des analyses de l'activité électrophysiologique à différentes échelles simultanément (de quelques millimètres à quelques microns). Cette nouvelle électrode hybride est en cours d'investigation clinique au CHU de Toulouse depuis mars 2015. Le but de ma thèse est de démontrer l'innocuité de cette électrode mais également son bon fonctionnement au travers d'études à multi-échelle en épilepsie et en recherche fondamentale. Ma thèse est organisée autour d'une revue de la littérature et de 5 études. L'étude 1 est une étude méthodologique visant à présenter les caractéristiques de la nouvelle électrode hybride et à démontrer son innocuité. Les études 2, 3 et 4 sont en rapport avec l'utilisation de cette électrode en épilepsie. L'étude 2 décrit le cas d'une patiente souffrant d'une sclérose tubéreuse de Bourneville couplée à une épilepsie pharmaco-résistante. C'est la première fois que l'activité neuronale est enregistrée et rapportée dans cette pathologie. L'étude 3 est essentielle pour lancer la procédure de marquage CE, elle vise notamment à vérifier que les fast-ripples enregistrés avec les électrodes hybrides sont effectivement de bons prédicteurs de la zone épileptogène. L'étude 4 porte sur l'analyse de la neurophysiopathologie des fast-ripples pendant lesquels les activités neuronales sous-jacentes à leur apparition sont étudiées. Enfin, l'étude 5 rapporte la dynamique spatio-temporelle de la mémoire de reconnaissance visuelle à l'aide de macroélectrodes cliniques classiques. Il s'agit d'une étude préliminaire à l'analyse de l'activité neuronale pendant cette tâche.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Barbeau, Emmanuel
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche Cerveau et Cognition (CERCO), UMR 5549
Mots-clés libres :SEEG - Microélectrodes - Epilepsie - Fast-ripples - Neurones - Cognition
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :10 Dec 2019 11:17