LogoLogo

Jin, Shiyu. Ecologie de la reproduction et de l'alimentation de l'écrevisse rouge des marais, Procambarus clarkii (Girard, 1852) en Chine

Jin, Shiyu (2019). Ecologie de la reproduction et de l'alimentation de l'écrevisse rouge des marais, Procambarus clarkii (Girard, 1852) en Chine.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8Mb

Résumé en francais

L'aquaculture s'est développée rapidement ces dernières années et est devenue l'un des principaux contributeurs à l'approvisionnement alimentaire dans le monde. En effet, l'immense pression de pêche exercée sur les populations sauvages et d'élevage entraîne progressivement l'épuisement des stocks. Le nombre limité de larves fournies pour l'aquaculture et des stratégies d'alimentation non optimales (par exemple un apport élevé en aliments artificiels) entravent le développement d'une industrie aquacole efficace. Une gestion plus durable de l'aquaculture nécessite maintenant une amélioration de la gestion des pêches, de la reproduction artificielle et des stratégies d'alimentation. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés à trois questions principales : (1) quelle est la dynamique de population et l'écologie de la reproduction des écrevisse de Louisiane en bassins articifiels ? (2) Quelles sont les temperatures optimales pour permettre une reproduction artificielle et un développement embryonnaire optimal chez cette espèce ? (3) Quelle est la quantité et la composition alimentation optimale en bassin pour assurer une bonne croissance des juvéniles en générant un minimum de déchets ? Cette thèse repose sur plusieurs étapes et approches expérimentales. Pour la question (1) nous avons étudié la dynamique de population et lareproduction de l'écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii) en évaluant la croissance, les taux de mortalité et le taux d'exploitation de populations cultivées en bassins commerciaux, ainsi que différents indices reproducteurs (GSI, HSI, développement ovarien et fécondité). Les résultats montrent quela ponte de P. clarkii se déroule en Chine de septembre à novembre, avec une fécondité moyenne de 429 ± 9 œufs par femelle, avec deux recrutements par an. Il y avait cinq cohortes de croissance at les résultats montrent que les mâles P. clarkii étaient surexploités. Nous suggérons donc de réduire l'intensité de la pêche sur les écrevisses immatures et d'éviter la sélection des mâles en période de reproduction afin d'améliorer la durabilité globale des populations commerciales de P. clarkii. Pour la question (2), nous avons testé les effets de la température de l'eau sur les performances de reproduction et de développement embryonnaire de P. clarkii. Les résultats montrent que la manipulation de la température de l'eau est un moyen efficace d'induire le frai chez les femelles et d'optimiser le développement embryonnaire pour améliorer la production larvaire, avec des températures optimales de 21 - 25°C et 25°C, respectivement. Nous avons élaboré un modèle de développement dépendant de la température pour P. clarkii, exprimé en D (durée du développement, jours) = 3140837 (T-2.03) -3.76. Enfin, pour la question (3), nous avons testé les effets de la réduction des niveaux d'alimentation et des niveaux de protéines sur les performances de croissance et la composition musculaire de P. clarkii juvéniles ayant accès à des aliments naturels tels que les macrophytres Hydrilla verticillata dans des mares commerciales Les résultats montrent que la réduction des quantités de nourriture artificielle à 60% de satiété ou à 26% de protéines n'affectait pas de manière significative les performances de croissance et la composition musculaire des écrevisses. En effet, une analyse des isotopes stables suggère que les écrevisses compensent la réduction de nourriture artificielle ou de protéines en consommant plus de macrophytes naturels H. verticillata facilement disponibles. Cette thèse propose donc de nouvelles alternatives à la reproduction artificielle traditionnelle en ajustant le prélèvement d'adultes, en manipulant la température de culture et en affinant les stratégies d'alimentation, afin de réduire les coûts de production tout en améliorant la productivité et la durabilité de l'aquaculture d'écrevisses.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lek, Sovan
Zhang, Tanglin
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Procambarus clarkii - Gestion de l'aquaculture - La reproduction - Les dynamiques de population - La température de l'eau - Développement embryonnaire - Niveau d'alimentation - Niveaux de protéines alimentaires - Performance de croissance - Analyse de la composition musculaire
Sujets :Sciences de l'environnement
Déposé le :22 Jan 2020 08:57