LogoLogo

Deshors, Pauline. Transdifférenciation radio-induite des cellules souches de glioblastome en cellules endothéliales

Deshors, Pauline (2019). Transdifférenciation radio-induite des cellules souches de glioblastome en cellules endothéliales.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
14Mb

Résumé en francais

Les Glioblastomes (GBM) sont les tumeurs cérébrales les plus fréquentes chez l'adulte. Ces tumeurs sont de mauvais pronostic malgré un traitement lourd associant chirurgie, chimio- et radio-thérapie. En effet, ces tumeurs récidivent inévitablement. La présence d'une sous-population de cellules ayant des caractères souches appelées cellules souches de glioblastome (CSG) peut en partie expliquer l'agressivité de ces tumeurs et l'échec thérapeutique. D'autre part, les GBM sont caractérisés par une vascularisation abondante et anormale. Il a été montré que les CSG se transdifférenciaient en cellules ayant des caractéristiques endothéliales (appelées TDEC) qui étaient des facteurs clés de la croissance tumorale. Les CSG étant résistantes au traitement (et notamment à la radiothérapie), nous avons émis l'hypothèse que les radiations ionisantes pouvaient favoriser la transdifférenciation des CSG en TDEC. Ces cellules pourraient participer, après traitement, à l'apparition de nouveaux vaisseaux essentiels aux cellules tumorales résiduelles et à l'apparition des récidives. Au cours de ma thèse, à partir de primocultures de CSG, j'ai montré in vitro et in vivo que des radiations ionisantes potentialisaient les fonctions proangiogéniques des TDEC. De plus j'ai identifié la voie de signalisation du récepteur angiogénique Tie2 comme un facteur essentiel à cette potentialisation radio-induite. Par une stratégie d'inhibition à l'aide d'un inhibiteur pharmacologique spécifique de Tie2, j'ai confirmé in vitro et in vivo l'implication de cette voie de signalisation dans ce mécanisme. En conclusion, mes résultats de thèse ont permis d'identifier un nouveau mécanisme potentiellement impliqué dans la radiorésistance des GBM via la transdifférenciation des CSG survivantes, permettant la mise en place de nouveaux vaisseaux tumoraux. La voie de signalisation de Tie2 est impliquée dans cette potentialisation radio-induite des caractéristiques proangiogéniques des TDEC. De nouvelles stratégies thérapeutiques associant radiothérapie/témozolomide et inhibiteur de la voie de signalisation de Tie2 devraient être envisagées dans de prochains essais cliniques.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Courtade-Saidi, Monique
Evrard, Solène
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Cancer - Cellules souches tumorales - Angiogenèse - Radiothérapie - Transdifférenciation cellulaire
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :29 Jan 2020 12:35