LogoLogo

Rostirolla, Gustavo. Ordonnancement dans un centre de calculs alimenté par des sources d'énergie renouvelables sans connexion au réseau avec une charge de travail mixte basée sur des phases

Rostirolla, Gustavo (2019). Ordonnancement dans un centre de calculs alimenté par des sources d'énergie renouvelables sans connexion au réseau avec une charge de travail mixte basée sur des phases.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
9Mb

Résumé en francais

Les centres de données sont reconnus pour être l'un des principaux acteurs en matière de consommation d'énergie du fait de l'augmentation de l'utilisation du cloud, des services web et des applications de calcul haute performance dans le monde entier. En 2006, les centres de données ont consommé 61,4 milliards de kWh aux états-Unis. Au niveau mondial, les centres de données consomment actuellement plus d'énergie que l'ensemble du Royaume-Uni, c'est-à-dire environ 1,3% de la consommation électrique mondiale, et ils sont de fait appelés les usines de l'ère numérique. Un des moyens d'atténuer le changement climatique est d'alimenter les centres de données en énergie renouvelable (énergie propre). La grande majorité des fournisseurs de cloud computing qui prétendent alimenter leurs centres de données en énergie verte sont en fait connectés au réseau classique et déploient des panneaux solaires et des éoliennes ailleurs puis vendent l'électricité produite aux compagnies d'électricité. Cette approche entraîne des pertes d'énergie lorsque l'électricité traverse le réseau. Même si différents efforts ont été réalisés au niveau informatique dans les centres de données partiellement alimentés par des énergies renouvelables, des améliorations sont encore possibles notamment concernant l'ordonnancement prenant en compte les sources d'énergie renouvelables sur site sans connexion au réseau et leur intermittence. C'est le but du projet ANR DataZERO, dans le cadre duquel cette thèse a été réalisée. L'efficacité énergétique dans les centres de données étant directement liée à la consommation de ressources d'un nœud de calcul, l'optimisation des performances et un ordonnancement efficace des calculs sont essentiels pour économiser l'énergie. La spécificité principale de notre approche est de placer le centre de données sous une contrainte de puissance, provenant entièrement d'énergies renouvelables : la puissance disponible peut ainsi varier au cours du temps. L'ordonnancement de tâches sous ce genre de contrainte rend le problème plus difficile, puisqu'on doit notamment s'assurer qu'une tâche qui commence aura assez d'énergie pour aller jusqu'à son terme. Dans cette thèse, nous commençons par proposer une planification de tâches de type "batch" qui se caractérisent par leur instant d'arrivée, leur date d'échéance et leurs demandes de ressources tout en respectant une contrainte de puissance. Les données utilisées pour les tâches de type batch viennent de traces de centres de données et contiennent des mesures de consommation CPU, mémoire et réseau. Quant aux enveloppes de puissance considérées, elles représentent ce que pourrait fournir un module de décision électrique, c'est-à-dire la production d'énergie prévue (énergie renouvelable seulement) basée sur les prévisions météorologiques. L'objectif est de maximiser la Qualité de Service avec une contrainte sur la puissance électrique. Par la suite, nous examinons une charge de travail composée de tâches de type "batch" et de services, où la consommation des ressources varie au cours du temps. Les tracecs utilisées pour les services proviennent d'une centre de données à "business critique". Dans ce cadre, nous envisageons le concpet de phases, dans lequel les changements significatifs de consommation de resources à l'intérieur d'une même tâche marquent le début d'une nouvelle phase. Nous considérons également un modèle de tâches pouvant recevoir moins de ressources que demandées. Nous étudions l'impact de ce modèle sur le profit du centre de données pour chaque type de tâche. Nous intégrons aussi le concept de "corrélation croisée" pour évaluer où placer une tâche selon une courbe de puissance afin de trouver le meilleur nœud pour placer plusieurs tâches (c.-à-d. Partager les ressources). Enfin, nous présentons une approche pour faire face à des événements inattendus tels que des tâches exigeant plus ou moins de ressources que prévu, ou ayant une date de fin différente, et étudions les actions possibles, compte tenu de la dégradation des tâches et de l'impact sur le profit du centre de données.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Stolf, Patricia
Caux, Stéphane
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), UMR 5505
Mots-clés libres :Cloud computing - Centre de données - Simulation - Ordonnancement - Énergie renouvelable
Sujets :Informatique
Déposé le :20 Feb 2020 09:36