LogoLogo

Vroman, Thomas. Mécanismes de décolmatage de membranes fibres creuses en traitement des eaux : flux critique de rétrolavage et déformation de la membrane pour une amélioration de l'efficacité du rétrolavage

Vroman, Thomas (2020). Mécanismes de décolmatage de membranes fibres creuses en traitement des eaux : flux critique de rétrolavage et déformation de la membrane pour une amélioration de l'efficacité du rétrolavage.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Des membranes fibres creuses d'ultrafiltration Kynar(r) PVDF possédant diverses caractéristiques (perméabilité et propriétés mécaniques) ont été sélectionnées pour étudier les mécanismes de décolmatage dans le cas de filtration de suspensions modèles (dépôt de bentonite ou d'acide humique). L'objectif de ce travail est d'améliorer l'efficacité du rétrolavage en optimisant les matériaux et les conditions opératoires dans le but de réduire le coût énergétique de cette opération. Des mesures expérimentales sous caméra ont permis d'étudier la déformation de la surface externe des fibres creuses lors des opérations sous pression. Ces déformations qui peuvent atteindre 15% lors des étapes de rétrolavage ont été modélisées par la déformation mécanique d'un tube cylindrique à paroi épaisse sous pression. L'étude expérimentale du taux d'élimination de dépôt de bentonite, fonction de la pression de rétrolavage et des différentes membranes ou suspension filtrée, a permis de montrer l'existence d'un flux critique de rétrolavage pour lequel l'efficacité maximum est atteinte. En revanche, le détachement des dépôts d'acide humique qui sont plus adhérant et responsable d'un colmatage irréversible, n'est pas impacté par le flux de rétrolavage mais semble être affecté par la forte déformation (> 10%) de surface externe de la fibre. Les mécanismes de décolmatage des dépôts lors du rétrolavage sont donc liés aux contraintes mécaniques (contrainte normale et de cisaillement) s'exerçant à l'interface dépôt-membrane.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Remigy, Jean-Christophe
Ecole doctorale:Mécanique, énergétique, génie civil, procédés (MEGeP)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Génie Chimique (LGC), UMR 5503
Mots-clés libres :Traitement de l'eau - Membrane fibre creuse - Décolmatage - Efficacité du rétrolavage - Déformation de la membrane - Flux de rétrolavage
Sujets :Chimie industrielle, polymères
Déposé le :09 Oct 2020 13:17