LogoLogo

Phakeovilay, Chiobouaphong. Identification des composés potentiellement actifs de Psidium guajava L. collectés au Laos vis-à-vis de maladies tropicales négligées en utilisant des approches métabolomiques

Phakeovilay, Chiobouaphong (2020). Identification des composés potentiellement actifs de Psidium guajava L. collectés au Laos vis-à-vis de maladies tropicales négligées en utilisant des approches métabolomiques.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Les maladies tropicales négligées (MTN) sont l'une des principales préoccupations de santé publique pour leur impact négatif sur la santé et l'économie de nombreux pays, notamment en République Démocratique Populaire du Laos. Parmi ces maladies, la dengue et la leishmaniose ont suscité l'intérêt des pouvoirs publics en raison d'incidences estimées à 50 à 100 millions et 1 million respectivement. En outre, les traitements disponibles pour ces maladies ne sont pas efficaces en raison de leur manque de spécificité, de leur toxicité, de phénomènes de résistance et de leurs coûts prohibitifs au regard des populations. Le Laos est une source importante de plantes médicinales avec une couverture forestière de plus de 45% de la surface du pays. Parmi ces plantes Psidium guajava a été décrites pour ses propriétés anti-dengue et antileishmanique. Au cours de ces travaux, nous avons mis en œuvre des approches métabolomiques afin d'identifier les composés responsables de ces propriétés. Plusieurs extraits bruts de feuilles de P. guajava récoltées dans différentes régions du Laos ont été profilés par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse à haute résolution et évalués pour leurs propriétés anti-dengue et antileishmaniques. Les résultats ont montré que la fraction moins polaire de P. guajava était la plus active à la fois pour la dengue et la Leishmania (environ 70% d'inhibition dans le DENV-2 à 10µg/mL et plus de 50% d'inhibition à 25µg/mL pour la Leishmania). L'analyse des données multivariées de la fraction moins polaire a mis en évidence une famille de composés triterpéniques, dont l'acide jacoumarique (antidengue et antileishmanien) et l'acide corosolique (antileishmanien).

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Reybier, Karine
Marti, Guillaume
Ecole doctorale:Sciences de la matière (SdM)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Pharmacochimie et Pharmacologie pour le Développement (PHARMA-DEV), UMR 152 IRD-UT3
Mots-clés libres :Métabolomique - Activité antileishmanique - Activité anti-dengue - Psidium guajava - Acide jacoumarique - Acide corosolique
Sujets :Sciences des matériaux
Déposé le :23 Oct 2020 10:58