LogoLogo

Kui, Tony. Liquides ioniques dérivés de l'histidine comme organocatalyseurs chiraux pour la réaction d'aldolisation croisée

Kui, Tony (2020). Liquides ioniques dérivés de l'histidine comme organocatalyseurs chiraux pour la réaction d'aldolisation croisée.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Un des aspects les plus attractifs de l'organocatalyse énantiosélective est la relative simplicité et disponibilité des espèces catalytiques. Les catalyseurs dérivés d'acides aminés ou de peptides occupent une place centrale liée à leur efficacité dans de nombreuses réactions. De plus, ces catalyseurs sont généralement faciles d'accès et s'avèrent particulièrement intéressants du fait de leur modularité. Quelques limitations demeurent néanmoins, telles que des taux catalytiques souvent élevés et un recyclage souvent difficile. L'utilisation d'un support soluble permettrait de pallier ces difficultés en facilitant le recyclage du catalyseur tout en conservant son énantiosélectivité. Nous nous sommes donc intéressés à l'élaboration de nouveaux di- et tripeptides incorporant un acide aminé porteur d'un groupe imidazolium dérivé de l'histidine, précédemment mis au point au laboratoire, et à leur exploitation en catalyse énantiosélective. La partie ionique jouera le rôle de support soluble, et sera immobilisée dans un solvant ionique afin de faciliter le recyclage du catalyseur. La première partie de ma thèse a consisté en l'élaboration de petits peptides supportés sur le support ionique dérivés de l'histidine. La formation de dérivés di- ou tripeptides supportés a été réalisé sur la position N-terminale de la plateforme histidinium en employant une méthode de couplage peptidique classique. Nous avons ainsi synthétisé deux dipeptides, comportant en position N-terminale soit la proline, largement employé en organocatalyse, soit l'alanine permettant d'avoir un site catalytique comportant une amine primaire et un tripeptide comportant également en position N-terminale, la proline liée avec un acide aminé non chiral, la glycine, comme espaceur. La deuxième partie de cette étude est consacrée à l'évaluation des espèces catalytiques synthétisées dans une réaction modèle : la réaction d'aldolisation croisée énantiosélective. Les deux dipeptides, comportant en position C-terminale un acide carboxylique libre, se sont avérées particulièrement intéressants. L'étude de la réactivité de ces deux dipeptides a été réalisée dans des solvants organiques usuels et dans des liquides ioniques où ces catalyseurs se sont révélés plus efficaces que dans les solvants organiques. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec le dérivé dipeptide contenant la proline. La mise au point du recyclage du catalyseur supporté a été réalisée grâce à l'utilisation d'un solvant non miscible avec le milieu réactionnel permettant l'extraction facile du produit de la réaction et le recyclage de l'ensemble solvant ionique / catalyseur supporté.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Guillen, Frédéric
Ecole doctorale:Sciences de la matière (SdM)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Synthèse et Physico-Chimie de Molécules d'Intérêt Biologique (SPCMIB), UMR 5068
Mots-clés libres :Organocatalyse - Liquide ionique - Aldolisation croisée - Recyclage - Peptide - Acide aminé
Sujets :Chimie
Déposé le :04 Dec 2020 18:32