LogoLogo

Cartiaux, Benjamin. Etude de l'effet radio-sensibilisant de nanotubes de carbone dans le modèle de glioblastome canin spontané, en vue d'un développement chez l'Homme

Cartiaux, Benjamin (2020). Etude de l'effet radio-sensibilisant de nanotubes de carbone dans le modèle de glioblastome canin spontané, en vue d'un développement chez l'Homme.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3619Kb

Résumé en francais

Les gliomes représentent les tumeurs primaires les plus fréquentes du système nerveux central avec le pronostic le plus mauvais, malgré une prise en charge précoce associée à un traitement agressif et multimodal. De nouvelles thérapies sont donc à l'étude afin d'améliorer la médiane de survie des patients. Parmi ces pistes de recherche, l'optimisation de la radiothérapie (RT) du glioblastome (GBM) est un enjeu majeur. Dans ce contexte, l'utilisation de nanotubes de carbone (NTC) est prometteuse : en plus d'être potentiellement radio-sensibilisants, les NTC contenant du gadolinium (Gd) peuvent aider à mieux délimiter le volume cible tumoral en Imagerie par Résonance Magnétique (IRM). Contrairement au modèle d'étude actuel qu'est la souris avec un certain nombre de limites, le chien est un modèle particulièrement adapté car il peut spontanément développer un GBM d'une taille suffisante pour utiliser le même matériel de RT et d'imagerie qu'en médecine humaine, facilitant ainsi la transposition directe des méthodes. Cette étude vise donc à valider la pertinence de modèles cellulaires de GBM canins en radio-oncologie comparée en caractérisant 5 lignées cellulaires de gliome canin et à évaluer la capacité des NTC à radio-sensibiliser des lignées de GBM canins. L'étude de ces 5 lignées cellulaires canines a montré de nombreuses analogies entre le chien et l'homme. La morphologie des cellules est identique, de même que le temps de doublement, le test de clonalité et le caryotype. L'étude immunohistochimique des protéines de surface, sur les lignées cellulaires et après injection stéréotaxique sur des souris révèle aussi une similarité étroite. Les cellules gliales canines et humaines ont un profil de radiosensibilité similaire. La pénétration des NTC au sein des cellules tumorales a pu être mis en évidence à l'aide de la microscopie bi-photonique. Des études complémentaires sont nécessaires pour démontrer un effet radiosensibilisant des NTC. L'excitation laser des NTC lors de l'observation au microscope bi-photonique a montré un effet photothermique intéressant qui pourrait être approfondi au cours d'études ultérieures. Le modèle canin et les nanotubes de carbone ont fourni des résultats intéressants, qui en font des éléments d'intérêt dans l'étude des gliomes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Moyal, Elizabeth
Mogicato, Giovanni
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Nanotube - Glioblastome - Modèle canin - Radiothérapie
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :05 Feb 2021 13:45