LogoLogo

Binet, Bénédicte. Régulation épigénétique de la programmation des lymphocytes T CD4 par SETDB1

Binet, Bénédicte (2017). Régulation épigénétique de la programmation des lymphocytes T CD4 par SETDB1.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
15Mb

Résumé en francais

Chez les mammifères, les lymphocytes T CD4 sont essentiels à la défense de l'organisme contre des infections par des pathogènes ou le développement de tumeurs. Après activation, les lymphocytes T CD4 naïfs ont la capacité de se différencier en divers lymphocytes T helper (Th1, Th2, Th17...) en fonction des signaux reçus. Le choix du lignage permet d'adapter le phénotype et la fonction des cellules au type de danger détecté. Le processus de différenciation des lymphocytes T helper implique l'établissement de programmes d'expression des gènes distincts. La dynamique et la stabilité de ces programmes sont notamment régulées par l'activité d'éléments cis-régulateurs. Le but de ma thèse était de comprendre les mécanismes épigénétiques qui contrôlent la programmation des lymphocytes T CD4. Dans cet objectif, nous avons étudié le rôle de la H3K9 méthyl-transférase SETDB1 dans la différenciation des lymphocytes T CD4 en Th1 et Th2, deux lignages T helper fortement antagonistes. Nous avons découvert que SETDB1 réprime de manière critique le programme d'expression des gènes Th1. En effet, en l'absence d'expression de Setdb1, la différenciation Th1 est exacerbée. De plus, lorsqu'elles sont exposées à un signal pro-Th1, les cellules Th2 franchissent les barrières de lignage et se transdifférencient en Th1. De manière surprenante, SETDB1 ne cible pas directement les enhancers Th1. Au contraire, l'enzyme dépose de manière type cellulaire spécifique la marque répressive H3K9me3 au niveau d'un set restreint de rétrovirus endogènes (ERVs). Des analyses bio-informatiques ont indiqué que les rétrotransposons ciblés sont fortement associés à des gènes impliqués dans les processus immunitaires. La suite de ces analyses a indiqué que ces ERVs flanquent et répriment l'activité d'éléments cis-régulateurs des gènes Th1, ou agissent eux même comme des enhancers du lignage. En conclusion, la déposition de H3K9me3 par SETDB1 garantit l'intégrité des lymphocytes T helper en réprimant un panel d'ERVs qui ont été exaptés en modules cis-régulateurs pour façonner et contrôler le réseau de gènes Th1.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Joffre, Olivier
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), UMR 1043
Mots-clés libres :SETDB1 - Lymphocytes T CD4 - Épigénétique - Différenciation - T helper - Rétrovirus endogènes
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :18 Feb 2021 16:16