LogoLogo

Barakat, Fatima. Etude mycochimique et activités leishmanicides de composés issus de Botryosphaeria mamane, un champignon endophyte isolé de Bixa orellana L.

Barakat, Fatima (2018). Etude mycochimique et activités leishmanicides de composés issus de Botryosphaeria mamane, un champignon endophyte isolé de Bixa orellana L.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
12Mb

Résumé en francais

Les maladies tropicales négligées, telle que la leishmaniose, constituent un problème majeur de santé publique, en particulier dans les pays à faible revenu où cette maladie sévit. Le nombre limité des médicaments disponibles, leurs coûts, leurs effets indésirables et l'émergence de résistances, exige la recherche de nouveaux agents thérapeutiques. Les champignons endophytes constituent une source prometteuse de nouvelles molécules bioactives. Dans ce contexte, une étude mycochimique a été menée sur une souche endophyte de Botryosphaeria mamane, un micromycète relativement peu étudié, isolée des feuilles de Bixa orellana. Cette souche a été sélectionnée suite à un criblage préliminaire mené contre un modèle d'amastigotes axéniques de Leishmania infantum. Les études chimiques sur ce champignon ont permis d'isoler 9 molécules pures (BM1-BM9), dont 6 de structures nouvelles (BM1-BM4, BM8, BM9) et deux mélanges BM10 et BM11. Les molécules BM1-BM4 appartiennent à la famille des cyclopeptides de type thiodicétopipérazines que nous avons nommés botryosulfuranols A-D. Ils possèdent un squelette original caractérisé par deux centres spirocycliques. BM5-BM7 se sont révélés être des isocoumarines dérivés de la mélleine (cis-4-hydroxymélleine, trans-4-hydroxymélleine et 5-hydroxymélleine). BM8 et BM9 sont deux polycétides de structure nouvelle. Enfin, BM10 et BM11, sont des mélanges de cyclopentapeptides. L'évaluation de leur activité biologique sur amastigotes axéniques de Leishmania infantum a révélé que les thiodicétopipérazines avaient les meilleures activités. Le composé BM4 est le plus actif (CI50 = 0.03 µM) mais également le plus sélectif (IS = 190) de L. infantum par comparaison avec sa cytotoxicité sur des macrophages. BM1 et BM3 sont aussi actifs mais peu sélectifs (CI50 = 0.69 et 0.44 µM, IS = 3 et 15, respectivement) en raison de leur toxicité sur macrophages, et BM2 (CI50 = 3.88 µM) n'a montré aucune sélectivité. Les composés BM8 et BM9, bien que non cytotoxiques sur macrophages, ont montré une activité plus modérée contre L. infantum. Les composés BM5-BM7, et les mélanges BM10, BM11 n'ont présenté aucune activité leishmanicide. L'ensemble de ce travail souligne ainsi l'intérêt des endophytes fongiques comme sources de nouveaux composés leishmanicides.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Fabre, Nicolas
Ecole doctorale:Sciences de la matière (SdM)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Pharmacochimie et Biologie pour le Développement (PHARMA-DEV ), UMR 152 IRD-UT3
Mots-clés libres :Leishmaniose - Champignon endophyte - Botryosphaeria mamane - Bixa orellana - Leishmania infantum - Thiodicétopipérazines
Sujets :Chimie
Déposé le :26 Feb 2021 14:16