LogoLogo

Toussaint, Aurèle. Diversité fonctionnelle des poissons d'eau douce à l'échelle mondiale : patrons, déterminants et impacts des activités humaines

Toussaint, Aurèle (2016). Diversité fonctionnelle des poissons d'eau douce à l'échelle mondiale : patrons, déterminants et impacts des activités humaines.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
15Mb

Résumé en francais

Pendant longtemps, la biodiversité était caractérisée uniquement par sa diversité taxonomique, c'est-à-dire par le nombre et la composition en espèces des assemblages. Cependant, de récentes études montrent que la biodiversité ne peut être résumée uniquement à cette composante, car elle ne prend pas en compte les caractéristiques écologiques des espèces. Pour cela, la diversité fonctionnelle est un outil permettant de considérer les traits fonctionnels des espèces. Peu d'études à larges échelles ont décrit cette facette de la biodiversité et son lien avec la diversité taxonomique. L'objectif de cette thèse est donc de 1) décrire et comprendre la distribution de la diversité fonctionnelle des assemblages de poissons d'eau douce à l'échelle globale et de 2) quantifier les conséquences des activités humaines sur cette facette. Pour cela, nous avons construit une base de données de traits fonctionnels de plus de 9000 espèces de poissons d'eau douce. Nous avons mis en évidence que la diversité fonctionnelle mondiale est distribuée de façon très hétérogène. Elle est essentiellement concentrée dans les bassins Néotropicaux, contrastant avec des zones taxonomiquement riches mais fonctionnellement redondantes comme l'Afrique ou l'Asie. Ces patrons pouvaient être expliqués par une diversification fonctionnelle de certains ordres de poissons Néotropicaux. À l'échelle des bassins versants, nous avons montré une faible, mais significative, influence des variables environnementales en particulier des variables historiques pour expliquer l'hétérogénéité des patrons de diversité fonctionnel des bassins versants. Nous avons également montré que les activités humaines, sous l'effet des introductions d'espèces, ont contribué à modifier considérablement les patrons de diversité fonctionnelle par rapport aux changements de diversité taxonomique. Ces changements mettent en évidence la nécessité de prendre en compte les conséquences des espèces non-natives sur le fonctionnement des écosystèmes. Dans ce travail de thèse, nous avons ainsi démontré que la diversité fonctionnelle est une facette complémentaire à la diversité taxonomique chez des poissons d'eau douce. Ces résultats contribuent à enrichir les connaissances de la structure des assemblages et peuvent avoir des implications en termes de gestion de la biodiversité.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Brosse, Sébastien
Villéger, Sébastien
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Évolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Poissons d'eau douce - Macroécologie - Diversité taxonomique - Diversité fonctionnelle - Diversité alpha - Diversité beta - Introductions - Extirpations
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :09 Mar 2021 09:22