LogoLogo

Bessac , Arnaud. Effets des enképhalines sur la contractilité intestinale : conséquences sur l'axe intestin-cerveau-périphérie dans le contrôle du métabolisme glucidique

Bessac , Arnaud (2020). Effets des enképhalines sur la contractilité intestinale : conséquences sur l'axe intestin-cerveau-périphérie dans le contrôle du métabolisme glucidique.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3212Kb

Résumé en francais

Le rôle de l'intestin dans le contrôle de l'homéostasie glucidique est largement reconnu notamment de par sa capacité à absorber le glucose lors des repas. Mais, son rôle dans le métabolisme glucidique ne se résume pas uniquement à l'absorption des hexoses. En effet, l'intestin est également composé d'un réseau dense de neurones interconnectés, appelé système nerveux entérique (SNE). Le SNE présente la capacité de contrôler divers aspects de la physiologie digestive telle que les contractions des muscles lisses intestinaux. Récemment, il a été montré une étroite communication entre la sphère intestinale et le cerveau, appelée "axe intestin-cerveau", présentant la capacité d'influer sur l'utilisation du glucose par les organes périphériques, via l'hypothalamus. Le diabète de type 2 se caractérise principalement par une altération de l'homéostasie glucidique aboutissant à une hyperglycémie chronique. Au cours de cette maladie, il a été également décrit une altération de la communication entre l'intestin et le cerveau, caractérisée par une atteinte du SNE induisant une altération de la détection entérique du glucose ainsi que l'apparition de troubles de la motilité intestinale (plus précisément une hypercontractilité intestinale) lés à une activité neuronales anormale. L'administration orale chronique de peptides modulant la contractilité duodénale ainsi que l'homéostasie glucidique améliore l'état diabétique. L'un des acteurs moléculaires potentiels, semblent être les enképhalines, peptides opioïdes endogènes. Ces peptides sont capables de ralentir le transit intestinal ainsi que les contractions au niveau du côlon et possèdent également des propriétés anti-inflammatoires. A travers cette thèse, l'altération du système opioïdergique intestinal dans un contexte de diabète de type 2 a été démontrée. De plus, lors de la stimulation des récepteurs aux opioïdes par administration de DAMGO, agoniste du récepteur aux opioïdes de type mu, les contractions duodénales ont pu être ralenties, induisant une restauration de la communication entre l'intestin et le cerveau, ainsi qu'une amélioration du métabolisme glucidique. Nous avons ainsi montré que la signalisation opioïdergique intestinale, altérée au cours du diabète de type 2, est une cible intéressante dans le traitement de ce désordre métabolique.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Hauke-Poinsot, Véréna
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires (I2MC), INSERM UMR 1048
Mots-clés libres :Diabète - Métabolisme glucidique - Contractions intestinales - Enképhalines
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :04 Mar 2021 13:26