LogoLogo

Sourdet, Sandrine. De la dépendance à la fin de vie du sujet âgé : évènements iatrogènes et prévention

Sourdet, Sandrine (2020). De la dépendance à la fin de vie du sujet âgé : évènements iatrogènes et prévention.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
9Mb

Résumé en francais

Le vieillissement est associé à de nombreux évènements indésirables graves tels que les hospitalisations, l'évolution vers la dépendance, l'entrée en institution et le décès. Actuellement plus de 1,2 millions de sujets âgés sont dépendants en France. Cette dépendance peut s'expliquer par deux facteurs majeurs : les pathologies chroniques, et les hospitalisations. Lors d'une hospitalisation, le sujet âgé est à risque de dépendance du fait de la pathologie aigue qui le mène à l'hôpital, mais également du fait des soins hospitaliers qui peuvent être inappropriés et à l'origine d'évènements iatrogènes. Nous avons montré qu'une part significative de la dépendance acquise à l'hôpital était iatrogène et quels évènements iatrogènes pouvaient y contribuer. Parmi les pathologies chroniques, la survenue d'un cancer est également un facteur de risque significatif de dépendance, du fait de la pathologie elle-même, mais également des traitements spécifiques proposés. La réalisation d'une évaluation gériatrique standardisée (EGS) est actuellement recommandée en oncogériatrie, notamment pour évaluer si l'état général du sujet est compatible avec le traitement oncologique proposé. Notre objectif était de déterminer quels facteurs de l'EGS étaient associés à une modification du traitement oncologique initial dans cette population. Enfin, lorsque la dépendance évolue chez le sujet âgé, l'entrée en institution est fréquente. Près de 600 000 personnes vivent en EHPAD en France, et 90 000 y décèdent chaque année. Lors de la fin de vie de ces sujets, la gestion des symptômes inconfortables est prioritaire. Sur le plan médicamenteux, cela implique le recours à des thérapeutiques ciblant ces symptômes inconfortables, mais également d'éviter les effets indésirables médicamenteux. Nous avons évalué les prescriptions médicamenteuses en fin de vie chez les résidents d'EHPAD, notamment les prescriptions inappropriées.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Vellas, Bruno
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire d'Epidémiologie et analyses en santé publique : risques, maladies chroniques et handicaps (LEASP), UMR 1027
Mots-clés libres :Sujet âgé - Dépendance - Fin de vie - Évènements iatrogènes - Cancer
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :16 Apr 2021 09:56