LogoLogo

Fougeray, Tiffany. Fonction de la signalisation de l'insuline dans le foie : impact sur la régulation de l'horloge circadienne et le dimorphisme sexuel de l'homéostasie glucidique

Fougeray, Tiffany (2020). Fonction de la signalisation de l'insuline dans le foie : impact sur la régulation de l'horloge circadienne et le dimorphisme sexuel de l'homéostasie glucidique.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
14Mb

Résumé en francais

La prévalence de l'obésité et du diabète de type II est en constante augmentation dans les pays majoritairement industrialisés et constitue un véritable enjeu de santé publique. La progression de cette pathologie peut résulter en une désynchronisation de l'horloge hépatique. Cette dernière est contrôlée par la prise alimentaire qui implique une réponse hépatocytaire entretenue par différents signaux métaboliques et endocriniens dont l'Insuline. En effet, l'oscillation de sa sécrétion est corrélée aux comportements alimentaires. C'est pourquoi le premier objectif de ce travail de thèse a été de déterminer la contribution du récepteur de l'Insuline à l'entretien de l'horloge circadienne hépatique. D'autre part, il existe chez l'Homme un dimorphisme sexuel dans la prévalence du diabète de type 2. En effet, les femmes présentent une meilleure sensibilité à l'Insuline et une moindre prévalence de cette maladie comparées aux hommes de même âge. Ainsi, le deuxième objectif de ce travail a été de déterminer si la signalisation de l'Insuline hépatocytaire contribue au dimorphisme sexuel. Pour cela, nous avons utilisé un modèle de souris présentant une invalidation inductible du récepteur de l'Insuline dans les hépatocytes (IRhep-/-). Des analyses biochimiques, transcriptomiques et métabolomiques ont été réalisées. Dans un premier temps nous avons pu démontré le rôle essentiel du récepteur de l'Insuline dans le maintien et la reprogrammation de l'horloge hépatique. Dans un deuxième temps, nous avons pu mettre en évidence un dimorphisme sexuel vis-à-vis de la régulation de l'homéostasie glucidique puisque les mâles IRhep-/- présentent une hyperglycémie et une intolérance au glucose contrairement aux femelles. L'ensemble de ces résultats permet de mieux comprendre les fonctions physiologiques attribuées au récepteur hépatique de l'Insuline et de leurs spécificités liées au sexe.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Guillou, Hervé
Montagner, Alexandra
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Toxicologie Alimentaire (TOXALIM), UMR 1331
Mots-clés libres :Insuline - Métabolisme - Foie - Horloge hépatique - Dimorphisme sexuel
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :29 Apr 2021 13:36