LogoLogo

Banville, Maxime. Approches quantitative et moléculaire pour l'amélioration génétique des aptitudes maternelles des truies sino-européennes Tai Zumu

Banville, Maxime (2016). Approches quantitative et moléculaire pour l'amélioration génétique des aptitudes maternelles des truies sino-européennes Tai Zumu.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Les caractéristiques pondérales de la portée à la naissance et au sevrage sont des caractères importants pour la survie de la portée mais aussi pour la croissance globale des porcs. L'hétérogénéité des poids intra-portée cause régulièrement des difficultés de conduite d'élevage, au moment de l'adoption ainsi qu'au moment de l'allotement des porcs charcutiers. Ce travail de thèse avait pour objectif d'analyser génétiquement la variabilité des caractères associés à la production de porcelets dans la lignée sino-européenne Tai Zumu, constituée à 50% de génétique Meishan et à 50% de génétique Large White, a été créée par l'organisation de sélection porcine GENE+. L'objectif ultime de ce travail de thèse est de proposer des pistes d'amélioration génétique de cette lignée. La première partie de cette thèse a été consacrée à l'étude de la variabilité génétique des caractères pondéraux de la portée et de leur évolution, suite à la sélection génétique menée pour améliorer la prolificité, la croissance et la condition corporelle précoces des truies Tai Zumu. Les héritabilités obtenues en lignée Tai Zumu sont d'une manière générale supérieures à la moyenne de la littérature. Les relations génétiques fortes entre la prolificité et le poids des porcelets, et entre le poids des porcelets et l'écart-type de poids intra-portée, rendent impossible une sélection conjointe sur l'ensemble de ces critères. La stratégie de sélection la plus cohérente avec les objectifs de GENE+ consisterait à intégrer l'écart-type de poids intra-portée à 3 semaines d'âge dans l'évaluation génétique des animaux. En plus de favoriser l'uniformité des porcelets, l'inclusion de ce caractère dans le schéma de sélection entraînera une augmentation du nombre de porcelets sevrés. La prise en compte de ce caractère conduira néanmoins à un léger ralentissement de la croissance des porcelets. Il a également été mis en évidence que la composante génétique directe du porcelet était autant impliquée que la composante génétique maternelle dans la croissance du porcelet en allaitement. Malgré un antagonisme fort et surprenant entre ces deux composantes, nous avons aussi montré que fixer cette corrélation à 0 ne semble pas influencer de façon importante l'évaluation génétique des animaux. Une seconde partie a été orientée sur l'analyse génétique des relations entre la mobilisation des réserves corporelles par la truie allaitante et les caractéristiques de la portée. Cette mobilisation des réserves corporelles pendant la lactation influence davantage les caractéristiques de la portée que les niveaux de réserves corporelles en entrée ou en sortie de maternité. Les truies avec une forte capacité génétique pour la mobilisation des réserves corporelles subissent une diminution de la prolificité mais au bénéfice d'une meilleure croissance de leur portée. Réduire l'adiposité des truies par sélection n'est donc pas une stratégie recommandée en lignée Tai Zumu puisque les truies assurent leur lactation majoritairement par le catabolisme des réserves corporelles. La dernière partie était dédiée à la mise en évidence de QTL pour les caractères numériques et pondéraux de la portée. Un faible nombre de QTL a été mis en évidence pour les caractères utilisés dans l'index de sélection de la lignée. Un seul QTL avec un effet modéré sur le nombre de porcelets nés vivants a été détecté sur le chromosome 14 ; il semble ségréger dans la population. Ce résultat peut être le fait de la pression de sélection forte appliquée sur la prolificité, puisque les QTL de la bibliographie sont majoritairement situés dans des régions du génome où les allèles Meishan sont en partie fixés en lignée Tai Zumu. Dans ce contexte, une sélection de type Sélection Assistée par Marqueur est difficilement envisageable. Si la variabilité génétique des caractères est le fruit de nombreux QTL à effets faibles, la sélection génomique devrait être plus adaptée.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Riquet, Juliette
Canario, Laurianne
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Génétique Physiologie et Systèmes d'Elevage (GenPhySE), UMR 1388
Mots-clés libres :Génétique - Aptitudes maternelles - Effet direct et maternel - Croissance du porcelet - Prolificité - Homogénéité des poids intra-portée
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :04 Nov 2021 11:00