LogoLogo

Galinier, Florian. Développement sans rupture de systèmes complexes : une approche basée multi-exigences

Galinier, Florian (2021). Développement sans rupture de systèmes complexes : une approche basée multi-exigences.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Prouver qu'un système satisfait à ses exigences est un défi important de l'ingénierie des exigences. D'une part, les approches formelles fournissent un moyen d'exprimer les exigences mathématiquement et de prouver qu'un système satisfait ses exigences. Cependant, si la formalisation offre des possibilités supplémentaires telles que la vérification, voire la validation, elle s'avère souvent trop difficile à utiliser en pratique par les acteurs impliqués dans le développement des systèmes. D'autre part, dans la plupart des cas, les exigences sont écrites et parfois tracées en langage naturel à des fins de communication et de compréhension mutuelle. De plus, cela reste le cas tout au long du processus de développement. Ainsi, il est nécessaire de considérer le besoin de s'adresser à toutes ces parties prenantes pendant le processus de développement. L'objectif principal de cette thèse est de fournir une méthodologie sans rupture qui permet de bénéficier de la formalisation des exigences tout en étant compréhensible par toutes les parties prenantes. Nous proposons une approche qui considère les exigences comme des parties du code du système, ce qui, en tant que tel, contribue à améliorer l'évaluation de la qualité. De plus, l'intégration des exigences dans le code garantit un développement sans rupture. Ces contributions visent trois avantages principaux. Premièrement, il n'est pas nécessaire de passer d'un outil ou d'un environnement à un autre : un cadre unique prend en charge le développement de l'analyse à la mise en œuvre. Deuxièmement, les changements et la réversibilité deviennent un phénomène régulier, directement pris en charge par la méthode, le langage et les outils, ce qui facilite les allers-retours. Enfin, les différents niveaux d'abstraction restent dans le cadre du paradigme orienté objet. Nous appliquons cette vision au processus de développement lui-même avec les mêmes avantages attendus. Le cycle de vie du développement peut alors bénéficier de cette forte intégration des exigences dans le code. Ces artefacts aident au développement du logiciel en fournissant un support et des lignes directrices pour l'analyse ou l'aide à la décision et en renforçant la qualité du logiciel. En outre, la réutilisabilité, l'évolutivité et la maintenabilité sont améliorées. La traçabilité entre les exigences et le code permet une analyse d'impact facile lorsque l'un de ces artefacts évolue. Cependant, si ce paradigme est familier aux développeurs et même si nous faisons un effort d'expressivité, il ne s'adresse pas aux autres parties prenantes qui ont l'habitude de travailler avec d'autres outils. Puisque nous souhaitons également que des non-experts utilisent notre approche pour valider des systèmes dans la première phase de leur développement, nous proposons un langage spécifique au domaine : (i) proche du langage naturel et (ii) basé sur une sémantique formelle. En utilisant les techniques de l'ingénierie dirigée par les modèles, ce langage permet de combler le fossé entre les différents acteurs impliqués dans un projet (compte tenu de leurs différentes expériences) et entre les exigences et le code. Nous avons enfin consacré un effort de recherche à la définition des relations entre les exigences. Nous fournissons leurs définitions formelles et leurs propriétés sur la propagation de l'état de satisfaction. Ces définitions peuvent aider les ingénieurs à vérifier les exigences (en vérifiant la validité de la sémantique des relations entre deux exigences) et à vérifier la conformité du système (grâce à la propagation de la satisfaction). Ce travail est une étape vers l'introduction de la sémantique formelle dans la traçabilité, permettant d'analyser automatiquement les exigences et d'utiliser leurs relations pour vérifier l'implémentation correspondante du système.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Bruel, Jean-Michel
Meyer, Bertrand
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), UMR 5505
Mots-clés libres :Développement sans rupture - Exigences - Ingénierie des exigences - Ingénierie dirigée par les modèles - Génie logiciel - Niveau d'abstraction - Traçabilité - Multi-vues
Sujets :Informatique
Déposé le :17 Dec 2021 14:44