LogoLogo

Lumeau, Audrey. Le rôle de la cytidine désaminase dans le contrôle du stress réplicatif et de la résistance des cellules cancéreuses pancréatiques aux agents ciblant l'ADN

Lumeau, Audrey (2021). Le rôle de la cytidine désaminase dans le contrôle du stress réplicatif et de la résistance des cellules cancéreuses pancréatiques aux agents ciblant l'ADN.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

La cytidine désaminase (CDA) est impliquée dans le recyclage des pyrimidines, en convertissant les cytidines et désoxycytidines en uridines et désoxyuridines, essentielles pour la synthèse d'ADN et d'ARN. La perte de CDA induit de l'instabilité génétique dans le syndrome de Bloom, et sa surexpression est associée à la résistance des tumeurs aux chimiothérapies à base d'analogues de désoxycytidine. Nous avons récemment découvert que la CDA est surexprimée dans les adénocarcinomes pancréatiques (PDAC), une maladie sans traitement curatif aux stades avancés et prédite comme la seconde cause de décès par cancer d'ici 2040. La perte de CDA dans des modèles expérimentaux de PDAC inhibe fortement la prolifération cellulaire et la croissance tumorale, en absence de chimiothérapie, suggérant un nouveau rôle de la CDA dans la progression des tumeurs pancréatiques. Dans ce travail de thèse, nous avons trouvé que l'expression de la CDA est associée à un enrichissement des gènes de la signature de réplication de l'ADN, dans des tumeurs pancréatiques de patients et des modèles expérimentaux. Nous démontrons ensuite que la CDA est localisée aux fourches de réplication, augmente la vitesse et l'efficacité de redémarrage des fourches de réplication. Ces effets sont strictement dépendants de l'activité désaminase de la CDA. Nous avons ensuite découvert que l'expression de CDA corrèle inversement avec le niveau de stress réplicatif des cellules et que sa déplétion est associée à l'activation la voie ATR en réponse au stress réplicatif (données transcriptomiques) et l'activation de la protéine CHK1. De plus, nous montrons que la CDA limite l'instabilité du génome, étant donné que l'expression de CDA corrèle négativement avec la formation de micronoyaux et la transmission des dommages aux cellules filles. Dans l'encyclopédie des lignées cancéreuses (CCLE), l'expression de CDA est associée à la résistance aux agents thérapeutiques ciblant l'ADN. Des études fonctionnelles montrent que la surexpression de la CDA, mais pas la CDA mutante catalytiquement inactive, protège les cellules PDAC contre la camptothécine, un inhibiteur de topoisomérase. Pour montrer le potentiel clinique de ces travaux, nous avons ciblé la CDA dans des cellules primaires de PDAC et avons trouvé que la CDA est nécessaire à la croissance des cellules primaires. Enfin, le ciblage de la CDA sensibilise ces cellules primaires à l'Oxaliplatine, inducteur d'adduits d'ADN, in vitro et in vivo étant donné que la combinaison diminue la progression tumorale. L'ensemble de nos résultats révèle pour la première fois que la CDA régule le niveau de stress réplicatif à proximité de la fourche de réplication, et qu'elle protège les cellules PDAC des agents induisant du stress réplicatif. Ainsi, ce travail de thèse propose de nouvelles stratégies thérapeutiques prometteuses basées sur le ciblage de la CDA pour combattre les résistances aux traitements dans le PDAC et créer de nouvelles opportunités thérapeutiques.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Cordelier, Pierre
Lutzmann, Malik
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Cancer du pancréas - Cytidine désaminase - Stress réplicatif - Nucléotides - Chimiorésistance - Stratégie thérapeutique
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :24 Feb 2022 13:38