LogoLogo

Pons-Tostivint, Elvire. Stratégies thérapeutiques innovantes pour stimuler la réponse immune antitumorale de cytotoxiques utilisés pour le traitement des cancers du sein

Pons-Tostivint, Elvire (2021). Stratégies thérapeutiques innovantes pour stimuler la réponse immune antitumorale de cytotoxiques utilisés pour le traitement des cancers du sein.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Cette dernière décennie, de nombreuses données cliniques et pré-cliniques ont démontrées le rôle primordial du système immunitaire dans l'efficacité des chimiothérapies cytotoxiques. Ceci est lié, en partie, au déclenchement d'une mort cellulaire immunogène (MCI) par certains cytotoxiques, stimulant l'adjuvanticité des cellules tumorales. La MCI de la cellule tumorale est caractérisée par l'émission de signaux de dangers permettant de favoriser le recrutement et l'activation des cellules dendritiques, ainsi que la réponse immune antitumorale adaptative médiée par les lymphocytes T. La première étape de la MCI est l'exposition de la calréticuline à la face externe de la membrane plasmique, favorisant la phagocytose par les cellules dendritiques. Ensuite, les cellules tumorales sécrètent de l'ATP dans le milieu extra-cellulaire, par un mécanisme d'exocytose lysosomale dépendant de l'autophagie, favorisant le recrutement des cellules dendritiques. Enfin à un stade tardif, les cellules tumorales mourantes libèrent d'importantes quantité de protéines nucléaires dont l'HMGB1, ce qui entrainera la maturation des cellules dendritiques. Parmi les cancers du sein, le sous-type triple-négatif (TN) est le plus agressif, mais également le plus immunogène. Les patientes présentant un cancer du sein TN métastatique peuvent désormais bénéficier d'une combinaison de chimiothérapie et d'immunothérapie (avec un inhibiteur de checkpoint anti-PD-L1), même si les résultats présentés en septembre 2020 au congrès Européen de cancérologie (ESMO) remettent en cause l'efficacité de cette association. Malgré cette combinaison, la majorité des patientes rechuteront la première année. Le développement de thérapeutiques potentialisant la réponse immune est donc un enjeu majeur. La Dendrogénine A (DDA) est un métabolite suppresseur de tumeur caractérisé par l'équipe de Marc Poirot, avec une activité cytotoxique démontrée dans le cancer du sein hormono-dépendant, le mélanome et la leucémie aigüe myéloïde. La DDA induit une mort cellulaire par le déclenchement d'une autophagie dépendante de la voie du récepteur Liver-X-receptor (LXR) ß. Durant ma thèse, nous avons montré que la DDA exerçait une activité cytotoxique dans plusieurs lignées murines in vitro et in vivo, et une lignée humaine de cancer du sein TN in vitro. Nous avons montré que la DDA induisait des marqueurs d'autophagie dans ce modèle, in vitro et in vivo. Ensuite, nous avons montré qu'un traitement par DDA déclenchait les signaux de MCI sur deux lignées de cancer du sein TN (murine 4T1, et humaine MDA-MB-231), et une lignée murine de mélanome (B16F10). Les signaux de MCI induite par la DDA étaient supérieurs à ceux obtenus avec deux cytotoxiques standard, la doxorubicine et le mafosfamide. Nous avons enfin montré in vivo qu'une vaccination de souris immunocompétentes par des cellules mourantes traitées avec de la DDA, à partir de deux lignées cellulaires distinctes (4T1 et B16F10), induisait une protection prophylactique partielle lors du rechallenge de ces souris avec des cellules tumorales viables, en dehors de tout traitement systémique. Ces résultats nous montrent que la DDA pourrait être une nouvelle thérapeutique potentialisant la réponse immune antitumorale dans le cancer du sein TN.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Favre, Gilles
Poirot, Marc
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Cancer du sein - Métabolisme des stérols - Immunothérapie - Mort cellulaire immunogène
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :14 Apr 2022 13:17