LogoLogo

Bauriaud, Mathilde. Etude de l'efficacité de la dendrogénine A sur les cancers de la thyroïde réfractaires à l'iode radioactif 131

Bauriaud, Mathilde (2021). Etude de l'efficacité de la dendrogénine A sur les cancers de la thyroïde réfractaires à l'iode radioactif 131.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Les thyréocytes synthétisent les hormones thyroïdiennes avec des protéines spécifiques impliquées dans la captation et le métabolisme de l'iode. La thyroïde est le seul organe capable d'utiliser l'iode. De ce fait, l'iode radioactif: I-131 est un traitement adjuvant dans les traitements des cancers papillaires et folliculaires de la thyroïdes. Les cancers anaplasiques de la thyroïde proviennent de cellules qui ont perdu les capacités de capter l'iode et de le métaboliser afin de synthétiser les hormones thyroïdiennes. Un nouveau métabolite du cholestérol, la Dendrogénine A (DDA) est un ligand découvert par l'équipe et est un ligand du récepteur nucléaire LXR-ß. Ce ligand a la capacité de redifférencier différentes lignées cellulaires cancéreuses. Le but de ce travail est de définir si la DDA peut réinduire l'expression des protéines impliquées dans le métabolisme de l'iode des thyréocytes afin de permettre la captation de l'iode radioactif. Les effets redifférenciant de la DDA sur les lignées thyroïdiennes ont été confirmés et reliés à une action de la DDA Induisant une captation accrue de l'iode radioactive. Le traitement de la lignée anaplasique avec la DDA induit des changements morphologiques importants allant jusqu'à l'excression de follicules. L'analyse phénotypique montre que le traitement avec la DDA permet la réexpression de NIS, TPO et R-TSH sur cette lignée. Enfin, la DDA permet une augmentation de la captation de l'iode 131 sur la lignée anaplasique comparée aux contrôles. Nous avons démontré que la DDA induit une redifférenciation in vitro des ATC aux niveaux moléculaire, biochimique et fonctionnel. Ces résultats montrent que la DDA est un agent redifférenciant prometteur pour le traitement des cancers de la thyroide réfractaires à l'iode.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Silvente-Poirot, Sandrine
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Cancer de la thyroïde - Dendrogénine A - Redifférenciation - Iode radioactif - Métabolite cholestérol
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :15 Apr 2022 12:36