LogoLogo

Bello, Nana Fatimath. La protéine ASB2beta, un nouvel acteur de la différenciation myogénique, est impliquée dans l'adressage de la filamine B à la dégradation par le protéasome

Bello, Nana Fatimath (2009). La protéine ASB2beta, un nouvel acteur de la différenciation myogénique, est impliquée dans l'adressage de la filamine B à la dégradation par le protéasome.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

La dégradation des protéines cellulaires par le protéasome est la voie majeure du catabolisme contrôlé de ces protéines. La spécificité de cette dégradation est apportée par les E3 ubiquitine ligases qui, en permettant la liaison covalente de chaînes d'ubiquitine aux protéines cibles à dégrader, assurent leur adressage au protéasome. La protéine ASB2 participe à un complexe E3 ubiquitine ligase multimérique dont il constitue la sous-unité de spécificité responsable de la reconnaissance de protéines cibles. Les filamines A et B, des protéines de liaison à l'actine, sont les substrats d'ASB2 récemment identifiés dans le cadre de la différenciation de cellules hématopoïétiques. Par ailleurs, le gène ASB2 est régulé au cours du développement embryonnaire et son expression est associée non seulement à l'hématopoïèse mais également au développement des muscles squelettiques et cardiaques. Les travaux réalisés au cours de ma thèse montrent que le gène ASB2 exprimé dans les cellules musculaires code une nouvelle isoforme, nommée ASB2beta, qui est un acteur de la différenciation myogénique. En effet, ASB2beta est induit au cours de la différenciation des myoblastes C2C12 en myotubes, et l'inhibition de son expression induit un retard de cette différenciation. Contrairement à l'isoforme hématopoïétique d'ASB2, ASB2beta induit uniquement la dégradation par le protéasome de la filamine B. Ainsi, suite à l'expression d'ASB2beta, la filamine B est dégradée au cours de la différenciation myogénique. De plus, l'inhibition de l'expression de la filamine B dans les myoblastes déficients en ASB2beta rétablit la différenciation myogénique. Ces résultats démontrent donc qu'ASB2beta régule la différenciation des myoblastes grâce à son rôle dans l'adressage de la filamine B au protéasome. Ces études mettent en évidence deux nouveaux acteurs de la myogenèse, la protéine ASB2beta et son substrat la filamine B. Elles renforcent l'importance du système ubiquitine-protéasome dans le contrôle de la différenciation des cellules musculaires squelettiques. Ce système participant également à la croissance et au maintien du muscle, il reste à établir et comprendre le rôle d'ASB2beta dans le muscle mature où la protéine est toujours exprimée. A plus long terme, ce travail pourrait permettre de développer de nouvelles thérapies concernant des pathologies musculaires impliquant directement ou non ces protéines

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lutz, Christel
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), UMR 5089
Mots-clés libres :différenciation myogénique - myoblaste - ubiquitine - protéasome - E3 ubiquitine ligase - filamine
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :27 Oct 2009 18:19