LogoLogo

Bouammali, Amal. Étude de la réactivité du diazote coordiné avec des réactifs organométalliques

Bouammali, Amal (2022). Étude de la réactivité du diazote coordiné avec des réactifs organométalliques.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8Mb

Résumé en francais

L'atmosphère représente un réservoir en N2 quasiment inépuisable. La valorisation de cette molécule inerte chimiquement en composés organo-azotés, nécessite son activation. Celle-ci peut s'effectuer par la coordination du diazote à un métal de transition. Cette méthode s'est déjà montrée prometteuse pour la réduction catalytique de N2 en NH3 sous les conditions ordinaires de température et de pression, mais également pour la production de molécules azotées complexes directement à partir du diazote. Malgré les récents progrès dans la formation de liaisons C-N entre des réactifs organiques et le diazote coordiné, cette transformation reste encore très limitée et cantonnée à l'utilisation de réactifs électrophiles. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à l'exploration de la réactivité du diazote coordiné aux métaux des groupes 6 et 7 avec différents nucléophiles. Dans un premier temps, nous avons montré que le methyllithium (LiCH3) ne s'additionne pas sur le diazote dans les complexes zéro-valent du molybdène et du tungstène, mais substitue celui-ci pour former des complexes diazote-alkyle anioniques. Dans un second temps, nous avons essayé de reproduire la réaction d'attaque nucléophile du phényllithium sur l'azote du complexe CpMnN2(CO)2 qui représente le seul exemple rapporté dans la littérature. Les résultats obtenus montrent bien la formation du complexe d'addition nucléophile sur l'azote lié au métal. Nous avons également observé que cette réaction passe par un intermédiaire qui correspond à un complexe acyle anionique issu de l'addition du lithien sur un carbonyle. Le dernier volet de ces travaux s'est focalisé sur la synthèse de complexes boryldiazenido cationiques au tungstène à partir de complexes de diazote, dans l'optique de former un système de type paire de Lewis frustrée semi-métalliques M/B+R2 activant le diazote.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Simonneau, Antoine
Ecole doctorale:Sciences de la matière (SdM)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Chimie de Coordination (LCC), UPR 8241
Mots-clés libres :Diazote - Organométallique - Molybdène - Tungstène - Manganèse
Sujets :Chimie
Déposé le :29 Jun 2022 08:43