LogoLogo

Larive, Mathieu. Modélisation automatique de zones urbaines

Larive, Mathieu (2008) Modélisation automatique de zones urbaines.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

La modélisation précise de zones urbaines étendues représente un défi en informatique graphique. Une ville réelle répond à des règles de construction (implicites ou explicites) et reflète souvent de multiples influences historiques, culturelles et sociales à travers le temps. Atteindre une précision suffisante pour qu'une ville virtuelle soit crédible, pour un utilisateur la visitant au niveau du sol, demande une modélisation extrêmement détaillée qui exige bien trop de temps et d'efforts de la part d'un concepteur même expérimenté. L'émergence de nouveaux problèmes liés à l'urbanisation de masse, tels que l'influence des rayonnements électromagnétiques, la préparation de plans d'évacuation ou la prévision de l'évolution nécessaire des moyens de transports urbains, entraîne des besoins croissants en matière d'études et de prévisions. La capacité à générer rapidement des maquettes virtuelles crédibles permet de répondre à ces besoins et constitue donc un sujet d'avenir appelé à se développer car les résultats actuels ne satisfont pas les critères précédemment définis. Nous présentons donc en premier lieu une synthèse des travaux dans ce domaine. Cette synthèse est décomposée selon six étapes de génération, les résultats de chaque étape représentant un niveau de détail logique de la zone urbaine. Nos travaux portent principalement sur deux étapes distinctes du processus de génération d'une zone urbaine virtuelle. La première étape étudiée traite du placement automatique du mobilier dans une pièce. Nous présentons une étude de l'application de méthodes issues de la recherche locale pour résoudre le placement d'objets au sein d'un problème défini par des contraintes. Les objets traités sont définis par leur boîte englobante, et peuvent prendre une orientation quelconque (non isothétique). Nous décrivons également le modeleur déclaratif DEMONS LE qui a été développé pour évaluer la pertinence de cette approche. La seconde étape étudiée traite de la génération automatique d'extérieurs de bâtiments (façades, fondations et toits). Notre méthode est basée sur la définition de gabarits de bâtiments qui sont appliqués à des descriptions de bâtiments. Une description est uniquement constituée de l'embase tridimensionnelle, de la hauteur de toit et de la hauteur des murs du bâtiment. Ensuite, les façades de bâtiments sont créées en utilisant une grammaire de murs tridimensionnelle isométrique, basée sur un ensemble de règles. Ces règles peuvent être simples ou bien très détaillées en fonction des besoins de l'utilisateur. En conclusion, nous présentons les perspectives concernant la poursuite de ces travaux, plus particulièrement pour les deux étapes que nous avons étudiées en profondeur, mais aussi pour les autres étapes de génération

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Gaildrat, Véronique
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), UMR 5505
Mots-clés libres :Synthèse d'images - Réalité virtuelle - Modélisation - Architecture - Urbanisme - Méthodes procédurales - Modélisation déclarative
Sujets :Informatique
Déposé le :10 Dec 2009 12:21