LogoLogo

Jaillard, Tristan. Les espèces actives de l'oxygène : nouveaux acteurs de la signalisation hypothalamique de l'insuline nécessaire au contrôle de la prise alimentaire.

Jaillard, Tristan (2009). Les espèces actives de l'oxygène : nouveaux acteurs de la signalisation hypothalamique de l'insuline nécessaire au contrôle de la prise alimentaire.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

L'insuline joue un rôle clé dans le contrôle nerveux de l'homéostasie énergétique, notamment en agissant au niveau de l'hypothalamus pour réduire la prise alimentaire. Le rôle crucial des espèces actives de l'oxygène (EAOs) dans le contrôle nerveux de la balance énergétique et dans la signalisation de l'insuline commence à émerger. Cependant, leur implication dans l'effet anorexigène de l'insuline restait à déterminer. L'objectif de notre travail a été d'évaluer, chez la souris, le rôle joué par les EAOs dans l'action anorexigène de l'insuline. Nos résultats montrent que l'injection intra-cérébro-ventriculaire (3ème ventricule) d'insuline (2.4nM) induit dans l'hypothalamus 1) une élévation de la quantité d'EAOs (+36% en 15min), 2) une inhibition de la respiration mitochondriale (-50/60% en 15min), et 3) une inhibition de la prise alimentaire sur 24h. Un prétraitement avec un antioxydant, des inhibiteurs de la NADPH oxydase (NOX), ou un agent découplant de la chaîne respiratoire mitochondriale supprime l'ensemble des effets de l'insuline. Ces résultats démontrent l'implication des EAOs dans l'action hypothalamique de l'insuline, notamment celles dérivées de la NOX. Au final, nous montrons que le niveau de prise alimentaire est corrélé au niveau hypothalamique d'EAOs et au flux respiratoire mitochondrial. Nous proposons donc que la régulation du niveau hypothalamique d'EAOs et du flux respiratoire mitochondrial sont indispensables à l'inhibition de la prise alimentaire induite par l'insuline. En conclusion, notre travail révèle que les EAOs constituent de nouveaux acteurs de la signalisation hypothalamique de l'insuline impliquée dans le contrôle du comportement alimentaire.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lorsignol, Anne
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Métabolisme, Plasticité et Mitochondrie (MPM), UMR 5241
Mots-clés libres :Insuline - Prise alimentaire - Hypothalames - Espèces actives de l'oygène - NADPHoxydase - Mitochondrie
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :30 Nov 2009 18:47