LogoLogo

Couturier, Nicolas. Génétique et épigénétique de la sclérose en plaques : susceptibilité et réponse au traitement

Couturier, Nicolas (2009) Génétique et épigénétique de la sclérose en plaques : susceptibilité et réponse au traitement.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune démyélinisante du système nerveux central. Bien que sa pathogénie soit encore mal comprise, la communauté scientifique s'accorde à dire que la SEP se développe chez des individus génétiquement susceptibles, qui ont été en contact avec des facteurs environnementaux, qui pourraient modifier les facteurs épigénétiques. Ces derniers seraient impliqués dans deux étapes de la maladie, auxquelles je me suis intéressé pendant ma thèse: (1) la susceptibilité à la maladie et (2) la réponse au traitement. Au cours de ma thèse, un polymorphisme localisé dans le gène TYK2 a été identifié par une étude génétique sur la susceptibilité à la SEP dans la population française. Ce gène, codant pour une tyrosine kinase associée à de nombreux récepteurs aux cytokines telles que l'IFNbeta, l'IL-6, l'IL-10, l'IL-12 et l'IL-23, présente un polymorphisme modifiant sa structure primaire et possiblement son activité enzymatique. Afin de déterminer les conséquences de ce polymorphisme sur la signalisation et la réponse immunitaire, une étude fonctionnelle a été réalisée. Une fois la maladie diagnostiquée, un traitement est proposé aux patients. La composante génétique peut alors influencer la réponse du patient au traitement. L'utilisation de l'IFNbeta apporte un réel progrès dans le traitement de la SEP, mais avec l'apparition de nouveaux traitements il devient impératif d'avancer vers une approche thérapeutique personnalisée. Une analyse préliminaire a révélé que plusieurs polymorphismes présents dans la séquence du gène OAS1 et du gène TRAIL pourraient influencer la réponse des patients atteints de SEP à cette molécule.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Brassat, David
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), INSERM U563
Mots-clés libres :Sclérose en plaques - Polymorphisme - Susceptibilité - Pharmacogénétique
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :19 Mar 2010 15:39