LogoLogo

Dacher, Matthieu. Rôle des récepteurs nicotiniques dans différentes formes de mémoire chez l'abeille Apis Mellifera

Dacher, Matthieu (2005) Rôle des récepteurs nicotiniques dans différentes formes de mémoire chez l'abeille Apis Mellifera.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3652Kb

Résumé en francais

L’abeille en contention peut associer une récompense sucrée au scan antennaire d’une plaque métallique. Pour étudier le rôle des récepteurs nicotiniques dans cet apprentissage, des antagonistes nicotiniques (mécamylamine, MLA ou α-bungarotoxine) ou un inhibiteur de la NO-synthase (le L-NAME) ont été injectés dans l’hémolymphe à des doses sans effet sur la perception ou la motricité. La mécamylamine a bloqué le rappel de la trace mnésique et l’apprentissage en un essai sans affecter la formation de la mémoire à long terme (MLT) qui se produit spécifiquement durant l’apprentissage en plusieurs essais. Par contre, le L-NAME, l’α-bungarotoxine et le MLA ne bloquent que la formation de la MLT. Cette dissociation pharmacologique indique l’existence de plusieurs types fonctionnels de récepteurs nicotiniques. Ceux qui sont sensibles au MLA et à l’α-bungarotoxine seraient couplés à la NO-synthase.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Gauthier, Monique
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA), UMR 5169
Mots-clés libres :Récepteurs nicotiniques - Apprentissage - Antagonistes nicotiniques - Mémoire - NO synthase - Insectes - Pharmacologie comportementale - Abeille
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :23 Oct 2007 14:32