LogoLogo

Cazaux, Marc. Etude de la résistance de la légumineuse modèle Medicago truncatula à Colletotrichum trifolii, agent de l'anthracnose

Cazaux, Marc (2009). Etude de la résistance de la légumineuse modèle Medicago truncatula à Colletotrichum trifolii, agent de l'anthracnose.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

L'étude de la résistance aux champignons pathogènes chez les Légumineuses a conduit à la création d'un pathosystème utilisant la Légumineuse modèle Medicago truncatula et 3 races de Colletotrichum trifolii, agent de l'anthracnose de la luzerne. L'analyse génétique d'une population de RILs, issue du croisement entre une lignée résistante (A17) et une lignée sensible (F83005.5), montre que la résistance à l'anthracnose est conférée par un QTL majeur commun pour les 3 races, situé en haut du chromosome 4. La cartographie fine de cette région a permis d'identifier des loci de résistance différents pour chaque race. La seconde partie de cette thèse révèle la capacité de C. trifolii à infecter les racines de F83005.5. Après pénétration, des hyphes fins convergent vers le cylindre central de la racine et forment des agrégats intracellulaires au niveau de l'endoderme. Des acervules et des appressoria se différencient dans ces structures originales, lui permettant probablement de rentrer dans le cylindre central. Le champignon remonte alors dans les parties aériennes où il entraine la maladie. Chez A17, il est bloqué dans les premières assises de l'épiderme. La présence de réactions classiques de défense révèle qu'il s'agit d'une résistance active conférée par un QTL juxtaposé à celui de la résistance foliaire. Toutefois, la présence de RILs et de NILs au phénotype différentiel entre feuilles et racines indique que les loci de résistance foliaire et racinaire sont différents. Finalement, une étude cytologique révèle que C. lindemuthianum, non hôte sur feuille de M. truncatula, est capable d'infecter les racines de cette plante, indiquant une spécificité tissulaire de la résistance.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Jacquet, Christophe
Esquerré-Tugayé, Marie-Thérèse
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Surfaces cellulaires et signalisation chez les végétaux (CNRS), UMR 5546
Mots-clés libres :Medicago truncatula - Colletotrichum - Feuilles - Racines - QTL - RIL - Anthracnose - Résistance
Sujets :Biotechnologies, agronomie
Déposé le :03 May 2010 12:25