LogoLogo

Martini, Xavier. Évolution du cannibalisme et du comportement de ponte chez les coccinelles aphidiphages

Martini, Xavier (2010). Évolution du cannibalisme et du comportement de ponte chez les coccinelles aphidiphages.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1161Kb

Résumé en francais

Les coccinelles aphidiphages sont largement utilisées en lutte biologique. Pourtant, à ce jour peu d'entre elles ont montré une réelle efficacité au contrôle des populations de pucerons. Une des raisons est que les femelles évitent de pondre sur des colonies où se trouvent déjà des larves. En effet, elles reconnaissent une phéromone d'inhibition de la ponte (ODP) contenue dans les traces que déposent les larves sur leur substrat. La reconnaissance de cette phéromone permet aux femelles de préserver leur descendance du cannibalisme très présent chez ces insectes. Cependant, pour les larves qui la pratique, le cannibalisme est avantageux puisqu'il constitue un apport alimentaire supplémentaire particulièrement utile lorsque les pucerons viennent à manquer. Ce conflit entre larves et femelles constitue le fil rouge de ma thèse. Le premier chapitre de ma thèse consiste en un travail de modélisation qui établit un lien entre l'évolution du cannibalisme chez les larves de coccinelles, et la sensibilité des femelles à l'ODP. Nous y montrons notamment l'intérêt du polymorphisme dans le maintien de ce système et la pression évolutive qui avantage les larves dont les traces se différencient du reste de la population. Le second chapitre est une étude comportementale qui étudie l'effet de l'apparentement sur la réponse des femelles à l'ODP. En utilisant un modèle de Cox, nous montrons une plus grande sensibilité des femelles en présence de traces larvaires produites par leurs propres larves que celles de larves non apparentées. Finalement le troisième chapitre est une étude des facteurs influençant le cannibalisme des œufs par les larves, ainsi que l'avantage que celles-ci en retirent. Les expériences soulignent notamment l'avantage du cannibalisme juste avant l'entrée en pupe, ainsi que les capacités d'apprentissage des larves qui augmentent leurs taux de prédation sur les œufs conspécifiques quand elles en ont déjà consommées auparavant.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Hemptinne, Jean-Louis
Olivieri, Isabelle
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Coccinellidae - Cannibalisme - Oviposition - Phéromone d'inhibition de la ponte
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :08 Sep 2010 17:11