LogoLogo

Vega, Maria Mayssa. Architecture tectonique et stratigraphique du bassin d'avant-arc de Tumbes (Nord Pérou) : implications pour l'exploration des hydrocarbures

Vega, Maria Mayssa (2009). Architecture tectonique et stratigraphique du bassin d'avant-arc de Tumbes (Nord Pérou) : implications pour l'exploration des hydrocarbures.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8Mb

Résumé en francais

Les bassins de l'avant-arc sont relativement peu connus à l'échelle globale. Au point de vue des ressources en hydrocarbures, leur étude est souvent délaissée car leur variabilité ne permet pas d'établir des règles précises pour l'exploration. Le seul gisement d'hydrocarbures considérés comme géant par les industries pétrolières, est situé au Pérou : le bassin de Talara. Nous avons étudié le bassin de Tumbes qui est situé au nord de cet important bassin pétrolifère dans le but d'en écrire la structure tectonique et l'architecture stratigraphique. Pour ce faire, nous l'avons étudié de manière pluridisciplinaire à partir de données de surface et de subsurface (sections sismiques, puits). Au point de vue structural, ce bassin longtemps considéré comme un bassin associé à des mouvements extensifs et transcurrents, montre une structure de prisme d'accrétion où les chevauchements dominent dans la partie inférieure tandis que la partie supérieure est essentiellement structurée par des failles normales gravitaires Un modèle tectonique est proposé qui consiste en la propagation de structures compressives en direction de la fosse depuis l'Éocène jusqu'à l'actuel. De grandes familles de failles normales sont rencontrées : un système à regard sud-est qui se branche sur un niveau de décollement profond et un système présentant de direction majeure s'entrecoupant dont le niveau de décollement demeure superficiel. Ce modèle tectonique suggère des structures piège de grande amplitude (plurikilométriques) qui n'ont jusqu'à présent jamais fait l'objet de puits d'exploration. Au point de vue de l'architecture stratigraphique du bassin de Tumbes, 15 cycles de variation du niveau de base ont été identifiés dans le remplissage oligocène-miocène. Il apparaît que l'amplitude de ces mouvements est variable. Cependant, cette méthodologie permet de corréler les observations sédimentologiques réalisées à terre et les informations fournies par la sismique en mer. Nous montrons qu'au niveau du champ Corvina, les niveaux cibles pour l'industrie pétrolière sont des ensembles turbiditiques qui se développent pendant les régressions forcées ou normales, séparés par des niveaux peu épais de granulométrie fine mise en place pendant les transgressions. Cette architecture stratigraphique en mer suggère une répétition réservoir-couverture permettant d'envisager des ressources nouvelles.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Baby, Patrice
Brusset, Stéphane
Ecole doctorale:Sciences de l'Univers, de l'environnement et de l'espace (SDU2E)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire des Mécanismes et Transferts en Géologie (LMTG), UMR 5563
Mots-clés libres :Géodynamique - Andes - Pérou - Stratigraphie séquentielle - Hydrocarbures - Chevauchements - Réservoirs - Avant-arc
Sujets :Sciences de la terre
Déposé le :09 Nov 2010 10:56