LogoLogo

Nguyen, Thi Quynh Huong. Insuffisance rénale chronique : épidémiologie de l'insuffisance rénale chronique chez l'enfant à l'Hôpital National Pédiatrique de Hanoi et analyse histologique de l'expression du récepteur B1 de la bradykinine sur des biopsies de transplants rénaux

Nguyen, Thi Quynh Huong (2009). Insuffisance rénale chronique : épidémiologie de l'insuffisance rénale chronique chez l'enfant à l'Hôpital National Pédiatrique de Hanoi et analyse histologique de l'expression du récepteur B1 de la bradykinine sur des biopsies de transplants rénaux.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1332Kb

Résumé en francais

L'incidence de l'insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) augmente régulièrement en France et dans l'ensemble des pays développés, représentant un problème majeur de santé publique. Cependant, comme dans la plupart des pays en voie de développement, des données épidémiologiques sur l'incidence des maladies rénales chroniques manquent fortement au Vietnam, surtout chez l'enfant. L'Hôpital National Pédiatrique de Hanoi est le seul centre de traitement des maladies rénales chroniques pour les enfants du Nord et du Centre du Vietnam. Ce travail a permis de mettre en évidence que l'incidence d'IRC chez l'enfant est de 5.1 par million. Les enfants sont hospitalisés très tardivement et le taux de refus de traitement est très élevé, surtout dans les familles non couvertes par la sécurité sociale (39% chez les bénéficiaires contre 72% chez les non-bénéficiaires). Les patients en IRCT nécessitent un traitement de suppléance à la fois lourd et coûteux, la dialyse ou la transplantation. La transplantation rénale, quand elle est possible, est le meilleur traitement pour les patients atteints d'une IRCT. Cependant malgré les progrès et l'amélioration régulière de la survie des greffes rénales, la plupart des greffons développent à long terme une altération progressive de leur fonction causée par le développement et l'installation chronique d'une inflammation et d'une fibrose interstitielle. Les mécanismes du développement de la néphropathie chronique du greffon constituent un large domaine de recherche en uro-néphrologie. Le récepteur B1 de la bradykinine est un récepteur pro-inflammatoire, peu exprimé à l'état physiologique et induit lors de l'inflammation chronique. L'objectif de cette seconde partie est l'étude chez l'Homme des variations de l'expression du récepteur B1 de la bradykinine au cours des épisodes de rejets pouvant survenir dans la première année post-greffe. Ce travail montre que, chez ces patients, l'expression du RB1 est significativement corrélé au taux de créatininémie (µmol/l) (p<0.05), à l'hypertension artérielle systolique (p<0.05) et enfin, à l'inflammation interstitielle (p<0.01). Ces résultats encourageants pourraient ainsi déboucher sur de nouvelles voies thérapeutiques dans les néphropathies chroniques d'allogreffe. Cette thèse axée sur deux thèmes majeurs de l'insuffisance rénale, l'épidémiologie et les mécanismes physiopathologiques a été réalisée en parallèle à l'Hôpital National Pédiatrique de Hanoi, Vietnam et à l'unité INSERM U858 de Toulouse, France.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Bouissou, François
Tran, Dinh Long
Bascands, Jean-Loup
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Médecine Moléculaire de Rangueil (I2MR), INSERM U858
Mots-clés libres :Insuffisance rénale chronique - Transplantation rénale - Etat socio-économique - Bradykinine - Récepteur B1 - Macrophage - alpha-SMA
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :26 Nov 2010 15:34