LogoLogo

Leclaire, Sarah. Signaux sexuels, choix du partenaire et investissement parental chez la mouette tridactyle Rissa tridactyla

Leclaire, Sarah (2010). Signaux sexuels, choix du partenaire et investissement parental chez la mouette tridactyle Rissa tridactyla.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Afin d'optimiser leur fitness, les individus doivent choisir le partenaire avec lequel ils auront le meilleur succès reproducteur. Certains ornements développés par les mâles et/ou les femelles sont des signaux honnêtes de qualité et sont utilisés lors du choix du partenaire. La mouette tridactyle Rissa tridactyla possède des téguments vivement colorés ainsi que des taches noires parfois asymétriques au bout de ses ailes. Nous avons montré que la couleur de la langue chez les femelles, la couleur des commissures et du bec chez les mâles et la symétrie des taches alaires chez les deux sexes étaient corrélées à la condition corporelle et/ou aux performances reproductrices. Ces caractères pourraient donc être des signaux honnêtes de qualité, utilisés par les individus lors du choix du partenaire ou, une fois appariés, pour ajuster leur investissement parental. La mouette tridactyle s'apparie selon la compatibilité génétique et il a été suggéré que comme chez d'autres vertébrés, les odeurs corporelles pourraient être le trait phénotypique utilisé par les oiseaux pour reconnaître l'apparentement génétique. Par des expériences comportementales et des analyses chimiques des sécrétions uropygiennes, nous avons montré que les mouettes avaient un odorat fonctionnel et que leur odeur corporelle possédait une signature individuelle et avait donc potentiellement une base génétique. D'autres études sont maintenant nécessaires pour déterminer si les odeurs corporelles reflètent l'apparentement génétique et si elles sont utilisées lors du choix du partenaire. La qualité d'un individu peut influencer non seulement son succès d'appariement mais aussi son investissement parental et celui de son partenaire. Chez la mouette tridactyle, un faible taux de nourrissage de la part des parents est à l'origine de la réduction de la nichée. Nous avons montré que la réduction de la nichée était corrélée positivement à la fréquence de nourrissage des femelles mais négativement à l'hétérozygotie des mâles. Ces résultats pourraient suggérer que des femelles appariées à des mâles de mauvaise qualité diminuent leur investissement parental et favorisent ainsi la réduction de la nichée. Nous avons alors handicapé certains mâles, et nous avons alors observé que leurs femelles avaient une fréquence de nourrissage plus faible que des femelles appariées à des mâles contrôles, et que leurs poussins étaient plus agressifs. Néanmoins, notre protocole ne nous permet pas de déterminer si les femelles restreignent leur nourrissage ce qui optimise leur valeur reproductive résiduelle ou si elles sont contraintes de diminuer leur nourrissage suite au changement de comportements des mâles.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Danchin, Etienne
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Signal sexuel - Choix du partenaire - Investissement parental - Rissa tridactyle - Mouette tridactyle - Couleur - Huile uropygienne - Asymétrie fluctuante - Fratricide
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :25 Jan 2011 13:33