LogoLogo

Leclerc Moussie, Emilie. Caractérisation fonctionnelle de deux acteurs de la différenciation terminale épidermique : cornéodesmosine et dermokine

Leclerc Moussie, Emilie (2010) Caractérisation fonctionnelle de deux acteurs de la différenciation terminale épidermique : cornéodesmosine et dermokine.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
10Mb

Résumé en francais

La barrière épidermique, fonction vitale pour l'organisme, est assurée par la couche cornée de l'épiderme. Celle-ci est constituée de cornéocytes, cellules mortes correspondant au stade ultime de la différenciation kératinocytaire. Au cours de mon travail de thèse, j'ai caractérisé la fonction de deux gènes fortement exprimés par le kératinocyte granuleux, dernière cellule vivante de l'épiderme, et donc potentiellement impliqués dans la fonction barrière : Cornéodesmosine (CDSN) et Dermokine (DMKN). La CDSN est une protéine adhésive spécifique des cornéodesmosomes, structures jonctionnelles responsables de la cohésion de la couche cornée. Afin de confirmer l'importance de la CDSN in vivo, nous avons développé deux modèles KO Cdsn dans l'épiderme murin, l'un constitutif et l'autre inductible. Ainsi, nous avons montré que la Cdsn est indispensable pour le maintien de la cohésion de l'épiderme et l'intégrité du follicule pileux, en conférant au cornéodesmosome sa résistance mécanique. Le gène DMKN code pour 4 familles de protéines de fonction inconnue : alpha, beta et gamma, sécrétées et d'expression épidermique ; delta, intracellulaire et ubiquiste. Par un criblage en double hybride chez la levure, nous avons identifié la petite GTPase Rab5 comme partenaire de DMKNd. Des expériences dans des cellules HeLa nous ont permis de montrer que la DMKNdelta est impliquée dans les étapes précoces de l'endocytose et qu'elle est capable d'activer Rab5 en stimulant sa liaison au GTP. L'ensemble de ce travail constitue une avancée dans la connaissance des mécanismes fondamentaux de la cornification et permettra de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques associés à ces protéines.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Guerrin, Marina
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Unité de Différenciation Epidermique et Auto-immunité Rhumatoïde (UDEAR), UMR 5165
Mots-clés libres :Epiderme - Différenciation - Kératinocyte - Cornéodesmosine - Souris knockout - Dermokine - Rab5 - Endocytose
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :02 Sep 2011 12:08