LogoLogo

De Almeida Cournet, Amandine. Etude de la catalyse microbienne de la réduction électrochimique du dioxygène

De Almeida Cournet, Amandine (2010) Etude de la catalyse microbienne de la réduction électrochimique du dioxygène.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2009Kb

Résumé en francais

Les bactéries électroactives sont capables d'échanger directement des électrons avec une électrode et ainsi de générer du courant. Cette propriété mise en évidence au début des années 2000 est très intéressante pour la mise au point de piles à combustible microbiennes. De nombreuses études se consacrent au transfert d'électrons de la bactérie vers l'électrode (réaction anodique), mais très peu analysent le phénomène inverse (réaction cathodique). Les objectifs de ce travail ont été de rechercher cette capacité à catalyser une réaction cathodique, en l'occurrence la réduction du dioxygène, chez un grand nombre de bactéries, Gram - et Gram +, et d'étudier les mécanismes impliqués dans ce transfert d'électrons chez Pseudomonas aeruginosa. Nos résultats démontrent l'ubiquité du phénomène et suggèrent l'implication d'enzymes membranaires porphyriniques. La propriété mise en évidence dans ce travail pourrait être utilisée pour mettre en place un outil de détection d'adhésion de bactéries.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Roques, Christine
Délia, Marie-Line
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Génie Chimique (LGC), UMR 5503
Mots-clés libres :Bactéries électroactives - Réduction du dioxygène - Pseudomonas aeruginosa - Porphyrines - Détection
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :25 Jan 2011 11:02